Drogue: L'Europe, nouveau marché de la coke
Actualisé

DrogueL'Europe, nouveau marché de la coke

Un haut responsable du département d'Etat américain, William Brownfield, a estimé vendredi à Sofia que le trafic de cocaïne vers l'Europe, ainsi que vers le Brésil et l'Argentine se renforçait.

«Les trafiquants de cocaïne trouvent de nouvelles destinations: d'abord dans leur propre marché sud-américain, au Brésil et en Argentine, et deuxièmement, ils établissent de nouveaux marchés en Europe», a déclaré William Brownfield, secrétaire d'Etat adjoint et chef du Bureau international des stupéfiants au sein du département d'Etat.

La cocaïne est livrée «à travers l'Atlantique et touche le littoral nord-africain avant de retrouver les routes traditionnelles de trafic vers l'Europe», a-t-il précisé.

Les Etats-Unis, selon M. Brownfield, réussissent à interrompre le trafic de cocaïne de l'Amérique du Sud vers l'Amérique du Nord, ce qui pousse les trafiquants à chercher de nouveaux marchés.

Il a par ailleurs annoncé l'ouverture à Sofia en avril prochain d'un bureau de la Drug Enforcement Agency (DEA), l'agence américaine de lutte contre le trafic de stupéfiants.

La Bulgarie, un carrefour

«La Bulgarie est victime de sa géographie et de son histoire. Elle est située au carrefour entre l'Est et l'Ouest, entre le Nord et le Sud. Et certains de vos voisins ont une histoire centenaire de participation au trafic», a-t-il expliqué.

La Bulgarie est une étape incontournable de la route balkanique de l'héroïne, de l'Asie vers l'Europe occidentale.

«Nous avons l'expérience du trafic d'héroïne, car il passe par la Bulgarie depuis plus de 50 ans. Nous en savons beaucoup moins sur le trafic de cocaïne par la Bulgarie, car il ne fait que commencer», a-t-il constaté en appelant à «résoudre le problème tant qu'il est petit».

William Brownfield a participé jeudi à Vienne à la 3e conférence ministérielle sur le Pacte de Paris. La Déclaration de Vienne adoptée vise à renforcer la lutte contre le trafic de drogue en provenance d'Afghanistan. La production d'opium en Afghanistan a augmenté de 61% en 2011. (afp)

Ton opinion