«Ciel unique»: L'Europe promet des vols plus courts et moins chers
Actualisé

«Ciel unique»L'Europe promet des vols plus courts et moins chers

Les 27 pays de l'UE vont être tenus de remplir des objectifs de performance pour rendre les vols plus courts et moins chers dans le ciel européen.

C'est ce que stipule un projet de loi définitivement adopté mercredi par les eurodéputés.

En 2002, l'Union européenne (alors composée de seulement 15 pays) avait donné son feu vert à un projet de «ciel unique» européen, premier socle d'une harmonisation.

Mais face aux maigres progrès accomplis, l'UE vient de renforcer le projet en y ajoutant des «objectifs contraignants», pour une meilleure sécurité, une capacité accrue de l'espace aérien, une réduction des coûts, une protection de l'environnement.

Chaque pays va donc soumettre de tels objectifs nationaux à la Commission européenne, qui pourra exiger qu'ils soient plus ambitieux.

Bruxelles juge en effet qu'une meilleure organisation du trafic aérien pourrait permettre de réduire la durée d'un vol européen de 8 à 14 minutes, alors que la consommation de kérosène pourrait baisser de l'ordre de 7 à 11 %.

L'un des objectifs de «ciel unique» est de réduire les 27 espaces aériens actuels à neuf grâce à la création de «blocs» de pays. L'un de ces blocs regroupe la Suisse, l'Allemagne, la France et le Benelux. La Suisse participe depuis 2006 à ce projet en vertu de l'accord bilatéral sur le transport aérien conclu entre Berne et Bruxelles.

(ats)

Ton opinion