Trafic ferroviaire: L'Eurostar Londres-Paris repart
Actualisé

Trafic ferroviaireL'Eurostar Londres-Paris repart

L'Eurostar a repris ses navettes entre Londres et Paris, vendredi. Un problème technique avait provoqué la suspension du trafic, jeudi.

Rejoindre Londres ou Paris en Eurostar se révèle impossible depuis jeudi.

Rejoindre Londres ou Paris en Eurostar se révèle impossible depuis jeudi.

Les trains Eurostar circulaient à nouveau entre Londres et Paris vendredi matin, a annoncé une porte-parole de la compagnie ferroviaire, alors que le trafic avait été interrompu plusieurs heures pendant la nuit après la fermeture d'un tunnel en Grande-Bretagne. La circulation des trains vendredi matin était «très fluide», a expliqué la porte-parole. «Le premier train Paris Londres de 06h43 (heure française) est parti sans souci et celui de 07h13 aussi», a-t-elle ajouté.

La compagnie ferroviaire espère pouvoir replacer dans des trains dans la journée tous les voyageurs qui sont restés bloqués à Londres.

Fumée détectée

Un porte-parole avait déclaré jeudi soir à l'AFP que de la fumée avait été détectée dans un tunnel passant sous la Tamise à Londres et que l'opérateur du réseau ferroviaire avait décidé de suspendre le trafic.

Le tunnel a été fermé vers 18h30 (17H30 GMT), perturbant le trajet de certaines rames déjà en chemin entre les deux capitales et conduisant à l'annulation d'autres trains. Le problème a été résolu vers 21h, mais à cette heure-là, il était trop tard pour que des trains quittent Londres pour Paris.

1500 personnes touchées

Résultat, les trains partis de Paris sont arrivés avec environ trois heures de retard et trois Londres-Paris n'ont pas pu partir, a précisé la porte-parole.

Ceci a touché environ 1500 personnes. Les voyageurs ont été pris en charge par Eurostar, qui a payé le taxi à ceux souhaitant rentrer chez eux ou les a hébergés dans des hôtels.

Eurostar a également prévu de rembourser le voyage pour les personnes qui devaient voyager sur ces trois trains et de leur offrir un aller-retour à titre de compensation, a ajouté la porte-parole.

(ats)

Ton opinion