Russie: L'évadé à la cuillière repris par la police
Actualisé

RussieL'évadé à la cuillière repris par la police

La police russe a annoncé avoir arrêté le détenu, emprisonné pour meurtres, qui s'était évadé mardi en faisant un trou dans le plafond avec une cuillère et en empruntant un conduit d'aération.

Après avoir changé de vêtements, Topalov avait laissé sa chemise sur la clôture.

Après avoir changé de vêtements, Topalov avait laissé sa chemise sur la clôture.

Un détenu inculpé du meurtre de deux personnes qui s'était évadé mardi d'une prison de Moscou en faisant un trou dans le plafond de sa cellule a été arrêté 24 heures après, a annoncé mercredi la police de la capitale russe. Oleg Topalov, qui s'était échappé de la prison de Matrosskaïa Tichina, dans le nord-est de Moscou, «a été arrêté dans le parc Izmaïlovo», situé non loin de son lieu de détention, a indiqué un porte-parole de la police, cité par l'agence publique de presse Ria Novosti.

Blessé à la jambe

Cet homme âgé de 33 ans «n'a pas essayé de s'enfuir, car il était blessé à une jambe», a ajouté le porte-parole. Le détenu s'était échappé mardi en faisant un trou dans le plafond de sa cellule et en passant par le conduit de ventilation, avait expliqué le service d'application des peines de la capitale russe.

«Il s'est retrouvé sur le toit du bâtiment, contigu au mur d'enceinte principal, donc il a tout simplement sauté du toit sur le mur» avant de s'enfuir de la prison, avait précisé Sergueï Tsygankov, porte-parole du service d'application des peines.

Une cuillère pour seul outil

Selon une source au sein des services de sécurité russes, le prisonnier avait sans doute creusé un trou dans le plafond à l'aide d'une cuillère, le seul «outil» à sa disposition dans la cellule, qu'il partageait avec sept autres détenus. L'homme, en détention provisoire depuis octobre 2011, est accusé du meurtre de deux personnes et de trafic illégal d'armes, a fait savoir le comité d'enquête de Moscou.

Une enquête pour «négligence» a été ouverte à l'encontre des responsables de l'établissement pénitentiaire. Depuis 1995, trois autres prisonniers se sont échappés de Matrosskaïa Tichina, une prison mise en service en 1946, qui abrite aussi un hôpital pour les détenus, selon Ria Novosti.

Le juriste Sergueï Magnitski y est mort en 2009 à l'âge de 37 ans après avoir été transféré de la prison moscovite de Boutyrka, une affaire qui a suscité de vives tensions entre Moscou et Washington. (afp)

Ton opinion