Suisse: L'évasion fiscale devrait être rendue plus difficile

Actualisé

SuisseL'évasion fiscale devrait être rendue plus difficile

Selon un sondage, près de la moitié des personnes interrogées sont favorables à ce que les banques envoient les relevés bancaires annuels directement aux autorités fiscales.

Les Suisses sont critiques face à l'évasion fiscale.

Les Suisses sont critiques face à l'évasion fiscale.

Aujourd'hui, les banques envoient les documents aux titulaires des comptes en fin d'année. Les personnes sondées par l'émission «ECO» de la chaîne alémanique SRF estiment qu'elles devraient aussi les envoyer à l'administration fiscale.

Il y a un mois dans la «NZZ am Sonntag», le conseiller national Martin Landolt (PBD/GL) lançait l'idée que les banques devraient permettre aux administrations fiscales d'obtenir ces informations automatiquement. De toute façon, selon lui, «chaque contribuable honnête délivre chaque année ces informations à l'administration fiscale.»

Selon ce sondage mené auprès de plus de 1100 personnes, 19% des répondants appuient «complètement» la proposition du parlementaire et plus de 28% «majoritairement». Ainsi, au total plus de 47% des sondés sont d'accord avec la proposition de M. Landolt. Quelque 43% s'opposent en revanche à cette idée et presque un sondé dix n'a pas d'avis.

L'émission «ECO» a encore interrogé les participants sur leur honnêteté fiscale: 3,5% ont admis qu'ils avaient déjà caché une partie de leurs revenus ou de leurs actifs au fisc. Et 5% n'a donné aucune réponse à cette question. (ats)

Ton opinion