Ville de Genève: L'ex-chef des Sports a puisé dans la caisse

Actualisé

Ville de GenèveL'ex-chef des Sports a puisé dans la caisse

L'ancien haut fonctionnaire était déjà impliqué dans les couacs liés à la gestion du tournoi Geneva Challenger ATP. Il a reconnu les faits.

par
Henri Della Casa

On parle de quelques dizaines de milliers de francs. Selon nos informations, l'ancien chef du Service des sports de la Ville de Genève s'est permis des retraits inopportuns alors qu'il était encore en fonctions. Comment?

Genève assure la présidence romande de l'Association suisse des Services des sports depuis deux ans. C'est dans le budget de 100'000 francs dévolu à cette entité que l'intéressé a puisé, à des fins strictement privées. On comprend désormais mieux pourquoi l'administrateur, d'abord suspendu en février dans le cadre de problèmes constatés dans la gestion du tournoi de tennis Geneva Challenger ATP, a décidé de démissionner le mois suivant.

Deux affaires distinctes

Conseiller administratif chargé des sports, Sami Kanaan confirme les faits reprochés. «Ces deux affaires ne sont toutefois pas liées», indique le magistrat.

Le départ du haut fonctionnaire a mis fin à l'enquête administrative lancée pour faire la lumière sur les dysfonctionnements dans l'organisation du tournoi Challenger, que la Ville subventionne majoritairement. «Nous avons tout de même initié un audit, dans le but de réorganiser et ainsi maintenir le tournoi», précise Sami Kanaan. L'ex-employé de la Ville n'a pas retourné nos appels.

Marc Rosset normalement en piste

Si la directrice du Geneva Challenger, qui n'est autre que la compagne de l'ex-chef des Sports municipaux, a elle aussi quitté ses fonctions ce mois-ci, l'ancien tennisman Marc Rosset devrait pour sa part rester engagé dans l'aventure. Tenue en novembre dernier, l'épreuve indoor avait connu un joli succès.

Ton opinion