L'ex-Premier ministre Sharif prêt à rentrer dimanche au Pakistan
Actualisé

L'ex-Premier ministre Sharif prêt à rentrer dimanche au Pakistan

L'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, qui vit en exil en Arabie Saoudite, compte rentrer au Pakistan dimanche, a déclaré samedi un haut responsable de son parti .

En octobre, l'ex-Première ministre et opposante Benazir Bhutto avait elle aussi mis fin à son exil de huit ans.

«Nawaz Sharif et d'autres membres de sa famille reviennent à Lahore dimanche», dans l'est du pays, a affirmé Sadique al-Farooq, de la Ligue musulmane du Pakistan (PML-N). M. Sharif avait été renversé en 1999 par le coup d'Etat de l'actuel président, le général Pervez Musharraf.

Sa précédente tentative de regagner son pays, il y a deux mois, lui avait valu d'être exilé mais la visite-surprise du président-général Musharraf à Riyad vendredi pour des entretiens avec le roi saoudien Abdallah suggérait une évolution du dossier. Le roi a également reçu M. Sharif vendredi. «Cette fois, (M. Sharif) ne sera pas renvoyé», a assuré Cheikh Rashid Ahmed, un proche conseiller du président pakistanais.

S'il est autorisé à rentrer au Pakistan, Nawaz Sharif arrivera juste avant la clôture des inscriptions pour les candidats aux élections législatives prévues pour le 8 janvier. M. Musharraf pourrait tenter d'obtenir avec M. Sharif un accord de partage du pouvoir qu'il négociait avec le Parti populaire du Pakistan (PPP) de Mme Bhutto avant de déclarer l'état d'urgence le 3 novembre, ce qui a mis fin aux pourparlers. (ap)

Ton opinion