Actualisé

PérouL'ex-président Fujimori de la prison à l'hôpital

L'ancien président péruvien, qui purge actuellement une peine de 25 ans de prison, a été transféré samedi vers une clinique.

Président de 1990 à 2000, Alberto Fujimori, 79 ans, purge depuis 2007 une peine de 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l'humanité. (Photo d'archives)

Président de 1990 à 2000, Alberto Fujimori, 79 ans, purge depuis 2007 une peine de 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l'humanité. (Photo d'archives)

AFP

L'ex-président péruvien Alberto Fujimori a été transféré samedi de la prison où il purge une peine de 25 ans vers une clinique de Lima en raison d'une tension artérielle basse et d'arythmie, a annoncé son médecin.

«Depuis ce matin il présente des symptômes d'hypotension avec arythmie, une chute de tension brutale avec une arythmie marquée», a déclaré le médecin traitant de l'ancien chef d'Etat, Alejandro Aguinaga.

Président de 1990 à 2000, Alberto Fujimori, 79 ans, purge depuis 2007 une peine de 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l'humanité.

Selon des rumeurs circulant depuis un récent vote favorable à l'actuel président Pedro Pablo Kuczynski, M. Fujimori pourrait être grâcié à l'occasion de la fête de Noël et à l'issue de négociations entre le gouvernement et les proches de l'ex-homme fort du Pérou.

Héritage politique

Menacé de destitution par le Parlement, le président péruvien de centre droit a réussi jeudi à conserver le pouvoir, mais derrière cette victoire pointe la division du clan Fujimori qui conserve une forte influence dans ce pays. Hasard du calendrier ou pas, une nouvelle demande d'aménagement de peine de M. Fujimori, comme ses avocats en déposent régulièrement, a été rendue publique jeudi.

Lors de son transfert, Alberto Fujimori était accompagné de son fils cadet, le député Kenki Fujimori, qui s'était abstenu lors du vote de jeudi au Parlement. Kenki Fujimori se dispute l'héritage politique de son père avec sa soeur Keiko.

«Je pense qu'il a été affecté par tout ce qui s'est passé cette semaine», a commenté le Dr Aguinaga. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!