Actualisé 08.08.2017 à 01:24

Argentine

L'ex-président Menem privé de candidature

L'ancien président argentin a vu sa candidature pour un nouveau mandat de sénateur invalidée en raison de sa condamnation.

Image d'archive.

Image d'archive.

Keystone

L'ex-président argentin Carlos Menem briguait à 86 ans un nouveau mandat de sénateur. Mais l'autorité électorale a annoncé lundi l'invalidation de sa candidature, car il est sous le coup d'une condamnation à sept ans de prison.

Carlos Menem peut faire appel de cette décision, mais le processus électoral débute dimanche, avec des primaires nationales, en préalable aux législatives du 22 octobre.

Une parlementaire de la coalition gouvernementale Cambiemos avait déposé la semaine dernière un recours devant la Chambre nationale électorale d'Argentine. Elle mettait en avant le fait que l'ancien chef de l'Etat ne remplissait pas les conditions de moralité pour siéger au parlement.

Contrebande d'armes

Sénateur depuis 2005 de la province de La Rioja (nord-ouest), Carlos Menem est issu de la mouvance péroniste. il a gouverné la troisième économie d'Amérique latine de 1989 à 1999 en menant une politique économique ultra-libérale.

En mai 2013, il a été condamné à sept ans de prison pour contrebande d'armes entre 1991 et 1995 en direction de la Croatie et de l'Equateur, deux pays visés par un embargo de l'ONU. Une peine confirmée en appel. Ce jugement le condamnait également à quatorze ans d'inéligibilité.

Jusqu'ici, son immunité parlementaire l'a protégé de toute incarcération. En raison de son âge et de son état de santé fragile, il est cependant peu probable qu'il soit emprisonné, s'il venait à perdre son immunité. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!