Actualisé 08.10.2012 à 06:43

MaldivesL'ex-président Nasheed arrêté par la police

L'ancien président des Maldives, Mohamed Nasheed, a été arrêté lundi par la police. Il avait refusé de comparaître devant un tribunal pour abus de pouvoir lorsqu'il exerçait son mandat.

Cette arrestation intervient après l'émission dimanche d'un mandat d'arrêt à son encontre par un tribunal du pays.

Cette arrestation intervient après l'émission dimanche d'un mandat d'arrêt à son encontre par un tribunal du pays.

«Le président Nasheed soustrait à des partisans, arrêté et en train d'être conduit hors de (l'atoll de) Fares-Mathoda», a écrit sur Twitter un porte-parole de son parti, Hamid Abdul Ghafoor, depuis cet atoll éloigné dans le sud de l'archipel où l'ex-président faisait campagne pour la prochaine élection en juillet 2013.

Cette arrestation intervient après l'émission dimanche d'un mandat d'arrêt à son encontre par un tribunal du pays. M. Nasheed, accusé d'abus de pouvoir lors de l'arrestation d'un magistrat alors qu'il était encore président, refuse de comparaître en justice, jugeant que son procès est politiquement motivé.

Appel à la communauté internationale

Dans un communiqué diffusé avant l'arrestation de M. Nasheed, le MDP a exhorté la communauté internationale à demander à son successeur, Mohamed Waheed, de faire preuve «de la plus grande retenue» et de «ne rien faire contre la paix et la stabilité du pays».

M. Nasheed, premier président démocratiquement élu, en 2008, a quitté le pouvoir en février après ce qu'il prétend avoir été un coup d'Etat. Il a été remplacé par Mohamed Waheed, qu'il accuse de l'avoir évincé du pouvoir avec l'aide de l'opposition, la police et l'armée. Un rapport d'une commission d'enquête soutenue par le Commonwealth, publié fin août, a toutefois conclu que M. Nasheed avait quitté ses fonctions de manière «volontaire».

Mais depuis février, la capitale de l'archipel, Malé, est en proie à de fréquentes manifestations, parfois violentes, orchestrées par les partisans de Mohamed Nasheed pour protester contre son éviction du pouvoir. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!