Vaud: L'ex-secrétaire général du TCS continue ses frasques
Publié

VaudL'ex-secrétaire général du TCS continue ses frasques

L'association avait licencié un cadre en 2013. Il vient d'être condamné à nouveau pour un certificat de travail qu'il a bidouillé.

par
Christian Humbert
Lhomme a longtemps travaillé au centre TCS de Cossonay.

Lhomme a longtemps travaillé au centre TCS de Cossonay.

PHILIPPE MAEDER/24 H

La section vaudoise du TCS a encore eu maille à partir avec celui qui était son ancien secrétaire général entre 2005 et 2013. À l'époque, l'ex-dirigeant s'était servi dans les dépôts du club et avait été condamné. La justice avait encore retenu des achats chez Hornbach et l'acquisition d'une table de ping-pong. Insatiable, le filou avait aussi facturé à son employeur les frais d'entretien de sa voiture ou encore l'acquisition d'un home cinéma. Lorsqu'elle avait éclaté, l'affaire avait révélé des tensions entre le comité du TCS et sa présidente de l'époque, poussée vers la sortie.

Mais l'homme ne s'est pas arrêté là: l'organisation a en effet déposé plainte contre lui après avoir appris qu'il avait arrangé un certificat de travail bidon. À la suite de son renvoi, un premier document lui avait été transmis, le 30mai 2013: il l'avait refusé mais conservé. Un second certificat, signé le 30septembre 2013, avait été admis par l'ancien cadre. Il s'est cependant servi de ces deux documents pour en créer un troisième, sans doute plus élogieux. Il l'a présenté à des employeurs potentiels, mais l'astuce est remontée aux oreilles d'un des signataires des certificats.

Déjà puni pour les délits ayant justifié son renvoi, l'ingénieur a écopé fin mars d'une condamnation complémentaire de 50jours-amende avec un sursis allongé à 3ans et d'une nouvelle amende. Il a été reconnu coupable de faux dans les titres. L'homme n'a pas fait opposition.

Ton opinion