Apple: L'ex-voix française de Siri sort aussi de l'ombre
Actualisé

AppleL'ex-voix française de Siri sort aussi de l'ombre

Après la voix anglaise de l'assistant vocal d'Apple, c'est au tour du comédien Cyril Mazzotti, sa voix française, de sortir de l'ombre.

par
man
Le comédien et voix off n'est plus la voix de Siri sur iOS 7. (Cyril Mazzotti)

Le comédien et voix off n'est plus la voix de Siri sur iOS 7. (Cyril Mazzotti)

Après Susan Bennett, la voix féminine anglaise de Siri, c'est au tour de son homologue français Cyril Mazzotti de sortir de l'ombre via une interview donnée à Metronews. Etabli à Boulogne, en région Île-de-France, le comédien et voix off, qui a prêté sa voix à l'assistant vocal jusqu'à la sortie d'iOS 7, garde un souvenir mi-amer de son expérience.

Il raconte avoir effectué, en 2008, des enregistrements pendant deux semaines, qui duraient entre 4 et 8 heures par jour auprès de la société Nuance, spécialisée dans la synthèse et reconnaissance vocale. Il a ensuite été surpris de découvrir que sa voix avait été utilisée pour l'assistant vocal Siri, lors de la sortie de l'iPhone 4S, en 2011. «Un ami m'avait montré le keynote de présentation d'Apple et m'a demandé si c'était moi. Je lui ai répondu 'je le crains'», se rappelle-t-il. Et de déplorer: «J'aurais aimé que Nuance ou Apple m'appelle avant pour me prévenir que c'était ma voix qui avait été choisie».

D'autant que cela n'avait pas été précisé dans son contrat et qu'il n'a touché aucun droit sur les utilisations de la voix dans des sketchs d'Omar et Fred ou encore dans le film «Les Gamins». Le comédien a bien essayé d'engager une procédure par avocats interposés, mais elle n'a pas abouti. «C'était difficile, je n'avais qu'un avocat et ils en avaient cinquante»...

Pas de retour sur iOS 7

L'utilisation de sa voix a eu par ailleurs des répercussions sur son travail: «Plusieurs entreprises avec lesquelles je travaillais trouvaient que ma voix était désormais trop identifiée à Apple et elles avaient d'un coup des réticences. Je prêtais ma voix à LG pour des appareils d'électroménager et de téléphonie, ils ont décidé de me faire travailler sur d'autres produits».

Non rancunier pour autant, il a passé un casting en décembre 2012 pour figurer sur le système d'exploitation iOS 7, mais ce sont finalement deux autres candidats qui ont été retenus. Ces nouvelles voix toucheront environ 100'000 francs de droits par an pendant deux ans, confie-t-il. «C'est dix à douze fois plus que ce que j'avais été payé». Et de préciser que «cette somme est plutôt confortable dans le métier»

Il termine sur deux anecdotes. Il lui est notamment déjà arrivé de laisser des messages avec la voix de Siri sur les répondeurs de ses amis. «Une autre fois, dans le bus, je me trouvais derrière une personne qui utilisait Siri. J'ai répondu à la question avant l'iPhone en employant le même ton. La personne avait alors trouvé que je l'imitais très bien!»

Ton opinion