LAUSANNE: L'exhibitionniste de Sous-Gare a été attrapé
Actualisé

LAUSANNEL'exhibitionniste de Sous-Gare a été attrapé

En l'espace de deux ans, il s'est masturbé devant 40 femmes. Toujours dans le même quartier.

par
Carole Pantet

«Un tel phénomène sériel est exceptionnel. On n'avait pas vu ça depuis dix ans!» Le chef de la brigade des mœurs lausannoise, Joël Vincent, souligne le profil particulier de

l'exhibitionniste arrêté en septembre 2008 à Lausanne. Entre 2006 et cette date, l'homme s'est astiqué le poireau sous les yeux d'au moins 38 femmes. Toujours de nuit dans le quartier Sous-Gare. Le jeune homme de 20 ans fera l'objet d'une expertise psychiatrique.

Durant sa «période d'activité», des articles de presse avaient rendu «l'exhibitionniste de Sous-Gare» célèbre, et terni la réputation du quartier auprès de la gent féminine. Depuis que la police l'a arrêté, aucun cas n'a été signalé dans cette zone de la ville. Ils ne sont pourtant pas rares. «En moyenne ces neufs dernières années, une trentaine de cas sont signalés chaque année à Lausanne», évalue le chef de la brigade des mœurs. Il ajoute qu'entre 25% et 50% des victimes ne signalent pas ces comportements à la police.

«C'est souvent le cas avec les actes considérés comme peu graves», regrette-t-il. Identifier et arrêter un adepte de la branlette publique est un moyen de lui passer le goût de recommencer. «Les personnes qui sont fichées pour ce type d'acte récidivent peu», confirme Joël Vincent. Il enjoint donc les victimes de ces attentats à la pudeur d'appeler la police tout de suite. Les coupables risquent une peine pécuniaire jusqu'à 180 jours-amendes.

Ton opinion