Université de Genève: L'expérimentation animale bientôt révolue grâce à une nouvelle chaire
Actualisé

Université de GenèveL'expérimentation animale bientôt révolue grâce à une nouvelle chaire

L'Université de Genève (UniGe) inaugure une nouvelle chaire consacrée au développement de méthodes d'expérimentation ne recourant pas aux animaux.

A terme, elle devrait permettre de systématiser les tests réalisés sur des amibes ou in vitro.

Pionnière en Suisse, cette chaire s'inscrit dans le sillage d'universités comme Constance, Utrecht ou Baltimore, relève l'UniGe dans un communiqué mercredi. Elle sera occupée par le professeur Pierre Cosson, chercheur en biologie cellulaire, qui présentera sa leçon inaugurale le 5 mars.

Le professeur testera la possibilité de réaliser des expériences sur des amibes plutôt que sur des souris. Il cherchera aussi à rendre plus accessibles les techniques de fabrication d'anticorps in vitro, qui existent déjà mais sont difficiles à mettre en place. Pierre Cosson espère que l'ensemble des laboratoires de l'UniGe auront accès à des anticorps générés in vitro d'ici à cinq ans.

La chaire dispose d'un financement de 1,5 million de francs réparti sur une période de cinq ans. Elle a été créée grâce au soutien de la fondation genevoise Naef pour la recherche in vitro et de la fondation autrichienne Doerenkamp-Zbinden, qui oeuvre pour le développement d'une recherche biomédicale respectueuse des animaux.

(ats)

Ton opinion