Genève: L'extension du tram fait douter la France voisine
Actualisé

GenèveL'extension du tram fait douter la France voisine

Des élus de Saint-Julien-en-Genevois (F) s'interrogent sur le futur tracé de la ligne 15. La lenteur des Transports publics genevois (TPG) les inquiète.

par
Julien Culet
L'extension de la ligne 15 est prévue pour 2018. (Image d'illustration)

L'extension de la ligne 15 est prévue pour 2018. (Image d'illustration)

Et si le tram n'était pas plus efficace que le bus? C'est ce que craignent plusieurs élus de Saint-Julien-en-Genevois (F) après la présentation ce lundi de l'avant-projet d'extension de la ligne 15, prévue pour 2018. «Il s'agit d'une interrogation saine, estime Antoine Viellard. Il faut être vigilant car l'investissement de 34 millions d'euros est extraordinaire» D'après lui, le tracé passant dans le futur quartier résidentiel des Cherpines est en cause. «C'est un parcours absurde, en zigzag. Plan-les-Ouates se tire une balle dans le pied car si le tram n'est pas assez attractif, il n'y aura pas de baisse du nombre de voitures.»

Autre sujet d'inquiétude de l'élu, le fait que les transports publics genevois sont les plus lents de Suisse. «Je trouve l'initiative des Verts pour des bus plus rapides très intéressante. Il faut donner la priorité aux carrefours aux transports collectifs, plutôt qu'aux voitures.»

A la Direction générale des transports, on justifie le choix du tramway. «De par sa capacité en passagers, cela constitue le moyen le plus adapté sur cet axe à fort potentiel d'emplois et d'habitants», explique Benoît Pavageau, directeur des transports collectifs à l'Etat. Le crochet effectué aux Cherpines se fera en site propre, contrairement à la route de Saint-Julien où passe le bus D actuellement.

Enfin, tout sera fait pour faciliter le passage des trams aux croisements. «Comme cela se fait déjà, il y aura une détection qui sera mise en place aux carrefours.»

Barthassat ouvert à des ajustements

Le nouveau conseiller d’Etat chargé des transports a décidé de se pencher sur le sujet de l'extension du tram 15. «Je propose d’étudier le dossier en profondeur et m'assurer de la qualité de la concertation avec les communes concernées avant de prendre une décision définitive», annonce Luc Barthassat, qui a constaté plusieurs plaintes et interrogations. «Concernant la priorité aux transports publics, il est nécessaire de préciser les périmètres où les bus ou trams sont prioritaires, comme par exemple dans l'hyper-centre», estime le magistrat.

Ton opinion