Actualisé 12.01.2010 à 18:39

Notoriété

L'extension «.me» s'arrache sur le Net

L'adresse internet du Monténégro fait le bonheur d'internautes qui ont flairé le bon placement.

de
laf

Avec Tuvalu et son «.tv», le Monténégro est un pays particulièrement bien servi avec son extension internet, «.me». Depuis son lancement en 2008, plus de 320 000 noms de domaine en «.me» ont trouvé preneur, à l'exemple de youand.me ou whatabout.me.

En achetant willshemarry.me, Matt Mansell a réussi une opération de séduction remarquée envers sa fiancée. Les deux amoureux ont vite transformé le site en canal d'information en vue du mariage. Les invités ont même pu voter pour les chansons qu'ils souhaitaient entendre lors de la noce. Une fois le couple uni, Matt Mansell­ a conservé son adresse, malgré de juteuses propositions. «Un nombre incroyable de personnes voulaient acheter le concept, confie-t-il à la BBC. Certaines voulaient me la racheter. Mais je ne vais jamais m'en séparer à moins de recevoir la bonne offre.»

Des adresses en «.me» se négocient sur le Net jusqu'à 15 000 fr. Mais certains experts prédisent le déclin de l'importance de ces extensions. «Je ne pense pas qu'elles soient aussi pertinentes qu'elles pouvaient l'être par le passé», estime le spécialiste anglais des technologies Bill Thompson.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!