Trail: L'«Extreme» a tenu ses promesses à Zermatt
Actualisé

TrailL'«Extreme» a tenu ses promesses à Zermatt

Victoires de l'Italien Daniel Antonioli et de la Suédoise Johanna Åström au terme du Matterhorn Ultraks.

par
Sport-Center

35% de sentiers, 2% de glacier et 63% de terrain rocheux pour une distance totale de 25 kilomètres: avec un parcours culminant à 3345m, l'«Extreme» a tenu ses promesses et mérité son nom vendredi dans la région de Zermatt.

De la sueur, du sang et quelques larmes d'émotion pour l'Italien Daniel Antonioli, qui a mené la course en tête jusqu'à l'arrivée, malgré un peloton plus que serré. Il termine la course en 3h30'5'', suivi de très près par le Suisse Christian Mathys.

Vainqueur de l'Ultaks de l'Engadine à St-Moritz, le multiple champion de Suisse de course de montagne a franchi la ligne d'arrivée 20 secondes derrière Antonioli, bouclant ainsi la course en 3h30'35''. Enfin, l'Espagnol Zaid Ait Malek, vainqueur de l'Olympus Sky Marathon, complète le podium en 3h31'24''. Du côté des femmes, c'est l'une des grandes favorites, Johanna Åström, qui a remporté cette première édition en 4h12'51''. Trois semaines après avoir établi un nouveau record à la Tromsø Skyrace, la Suédoise de 24 ans s'impose aujourd'hui comme la nouvelle étoile montante du skyrunning. Juste derrière elle, on retrouve l'Américaine Hillary Gerardi (Team Black Diamond/Scarpa) qui a bouclé son parcours en 4h14'48''. Enfin, la Roumaine Denisa Ionela Dragomir complète le podium féminin en 4h27'36''.

Pour Martin Anthamatten, le Zermattois à la base du parcours de ce Matterhorn Ultraks, l'objectif est atteint. «Plus que la vitesse, c'est le plaisir et l'émotion qui caractérisent cette nouvelle course. On se retrouve face à soi-même, en tête-à-tête avec la montagne. En altitude, le silence fait partie du parcours. C'est tout simplement grandiose.»

Arrivé quatrième moins de deux minutes après Antonioli, Martin Anthamatten souligne l'immense travail de préparation qu'il y a en amont d'une telle course: «La météo nous a permis d'emmener les coureurs sur le tracé initial, et c'est une fierté d'apporter un parcours aussi unique sur le circuit du skyrunning.»

Ton opinion