Actualisé 19.01.2011 à 15:26

Environnement

L'héliski divise le Club alpin suisse

L'usage de l'hélicoptère en montagne est à l'origine d'un conflit à l'interne du Club alpin suisse. La section valaisanne ne partage pas sa vision.

de
rga
Les sections valaisannes sont furieuses avec le comité central du CAS à cause de sa politique en matière de ski en montagne.

Les sections valaisannes sont furieuses avec le comité central du CAS à cause de sa politique en matière de ski en montagne.

Une pétition lancé par les milieux de protection de la nature a été déposée à la Chancellerie fédérale avec 14 000 signatures, selon le «Tages-Anzeiger».

Le texte demande tout simplement une interdiction de cette pratique jugée trop bruyante et trop polluante.

Face à cette vague de contestations, le comité central du CAS soutient une position intermédiaire: il ne faut pas interdire mais limiter le nombre de sommets accessibles en héliski.

Avec l'Office fédéral de l'aviation civile, le Club alpin s'est penché sur la zone de Zermatt et a décidé d'interdire la pratique de l'héliski sur tout le versant occidental de la vallée. Une position que rejettent fermement Air Zermatt, les guides locaux, les hôteliers et surtout la section valaisanne du CAS, très fâchée de se voir court-circuitée.

La situation est tellement bloquée que les Valaisans parlent même en dernier recours de quitter le comité central. Un acte qui pourrait provoquer une scission de la vénérable institution.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!