Athlétisme: L'heure de la retraite sonne pour Kim Collins
Actualisé

AthlétismeL'heure de la retraite sonne pour Kim Collins

Kim Collins, le représentant de St-Kitts-et-Nevis sacré champion du monde 2003 du 100m, a décidé de mettre un terme à sa carrière à 33 ans.

Aux Mondiaux-2003, au Stade de France, Collins avait créé la surprise en s'imposant sur la ligne droite en étant placé au couloir N.1, dans le temps modeste de 10.07.

A cette occasion, il avait été le premier Caribéen champion du monde du 100 m, montrant notamment la voie aux Jamaïquains, dont Usain Bolt.

«C'est dur de s'entraîner autant d'heures et autant de jours semaine après semaine. La compétition, les voyages alors que je déteste voyager... Etre loin de ma famille, mes enfants. Je suis désolé mais je ne peux plus (continuer)», a expliqué ému lors d'un hommage rendu sur son île de St-Kitts le sprinteur, père de trois enfants avec un quatrième à venir.

Collins, qui s'entraînait en Jamaïque avec le groupe de Bolt, a obtenu ses meilleurs chronos au début des années 2000, avec des records personnels de 9.98 sur 100m, réussi trois fois en 2002, et de 20.20 sur 200m, réussi en 2001 aux Mondiaux d'Edmonton.

Outre son titre mondial, Collins compte également à son palmarès une médaille de bronze sur 100m aux Mondiaux-2005, et sur 200m aux Mondiaux-2001 et deux médailles d'argent sur 60m aux Mondiaux en salle (2001 et 2008)

(afp)

Ton opinion