Actualisé 23.10.2012 à 13:44

Finlande

L'homme au couteau voulait «jouer à tuer»

L'homme qui a approché lundi avec un couteau à la main le Premier ministre finlandais, Jyrki Katainen, voulait «jouer» à le «tuer» mais n'a pas eu l'intention d'utiliser son arme.

M. Katainen a déclaré qu'il ne devait pas remettre en cause les fondements d'une société finlandaise «très ouverte».

M. Katainen a déclaré qu'il ne devait pas remettre en cause les fondements d'une société finlandaise «très ouverte».

Lundi après-midi, cet homme de 27 ans, a serré la main du Premier ministre lors d'une réunion publique dans le cadre de la campagne pour les élections municipales.

Il s'est agenouillé et a ensuite «sorti un couteau à pain qu'il a tendu à (M.) Katainen», selon un communiqué de la police.

«Le côté tranchant du couteau faisait face» au jeune homme, précise le communiqué.

«Dans le même temps», il a raconté au chef du gouvernement qu'il «était venu pour jouer à tuer le Premier ministre. L'homme a affirmé, pendant son interrogatoire, qu'il avait insisté sur le mot jouer. Il ne s'est pas conduit de manière agressive», a poursuivi la police.

«D'après les éléments de l'enquête préliminaire, l'homme n'a en fait rien essayé de faire avec le couteau. Son attitude n'a pas constitué un danger pour autrui», selon la même source.

Immédiatement appréhendé par les services de sécurité, il a été transporté au commissariat de Turku (sud-ouest). Il était toujours en garde à vue mardi après-midi.

Revenant mardi matin sur l'incident, M. Katainen a déclaré qu'il ne devait pas remettre en cause les fondements d'une société finlandaise «très ouverte».

La loi prévoit qu'un suspect peut rester en garde à vue jusqu'à midi le troisième jour suivant son arrestation. La garde à vue peut être prolongée s'il doit être entendu par un juge en vue de la préparation de son procès.

Le jeune homme est soupçonné de menace et possession d'objet susceptible de blesser un tiers.

Farouchement pro-européen et pro-euro, Jyrki Katainen, 41 ans, est le chef du gouvernement depuis juin 2011.

Les élections municipales se déroulent dimanche. Avec 20,7% des intentions de vote, le parti de la Coalition nationale (libéral conservateur) de M. Katainen est en tête des sondages. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!