Actualisé 05.04.2006 à 21:09

L'homme des cavernes était déjà médecin-dentiste

Une découverte à faire grincer des dents illustre l'ingéniosité et l'adresse des hommes préhistoriques, capables de percer une dent en moins d'une minute.

Les dentistes préhistoriques arrivaient à perforer des trous presque parfaits dans les dents de leurs clients il y a... neuf mille ans, selon une étude franco-américaine publiée dans la revue scientifique Nature. Les travaux menés par la mission archéologique française du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ont réussi à dater neuf crânes trouvés dans un ancien cimetière pakistanais présentant onze trous dans leurs dents.

Selon les chercheurs, ces chirurgies dentaires font preuve d'une grande expertise puisqu'elles ont été effectuées sur des molaires difficiles à atteindre. Dans au moins un cas, le dentiste préhistorique a réussi à percer un trou de l'arrière d'une dent vers l'avant de la bouche. La description de ces chirurgies dentaires fait froid dans le dos. Les chercheurs pensent qu'un petit arc servait à approcher la mèche de la dent du patient afin de percer des trous de 3,5 millimètres. Le responsable de l'étude, l'anthropologue Roberto Macchiarelli, a simulé l'opération en compagnie de ses collègues sur des dents humaines déjà arrachées. «L'expérience était forcément douloureuse pour ces patients», constate Roberto Macchiarelli.

Les chercheurs ont été impressionnés par les techniques employées dans la province du Baloutchistan, au Pakistan. La dentisterie y a été pratiquée pendant près de 1500 ans, jusqu'en 5500 av. J.-C. «J'ai montré les photos à mon dentiste, et il a dit qu'il s'agissait de trous fantastiques», a affirmé l'un des auteurs de l'étude.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!