Sommet du G20: L'homme est décédé d'une hémorragie abdominale
Actualisé

Sommet du G20L'homme est décédé d'une hémorragie abdominale

L'homme décédé en marge des manifestations anti- G20 à Londres, peu après avoir été jeté au sol par un policier, est mort d'une hémorragie abdominale.

Il n'est donc pas décédé d'une crise cardiaque, a annoncé vendredi un avocat de la famille après les résultats d'une nouvelle autopsie.

Ian Tomlinson, 47 ans, a trouvé la mort le 1er avril en rentrant chez lui, quand il s'est retrouvé au milieu des manifestants qui protestaient contre le sommet du G20 aux alentours de la banque d'Angleterre, dans le centre de Londres. Ce vendeur de journaux, qui ne participait pas aux manifestations, a été violemment poussé par derrière par un policier anti-émeutes, ce qui a provoqué sa chute, selon des images vidéos qui ont fait le tour des médias.

Une première autopsie réalisée immédiatement après le drame avait conclu que le quadragénaire était mort quelques minutes plus tard d'une crise cardiaque. Mais une deuxième autopsie a contesté cette analyse et conclu à une «hémorragie abdominale», a déclaré vendredi l'avocat de la famille. Un policier a été suspendu et une enquête sur cette affaire a été ouverte par l'IPCC (Commission indépendante des plaintes contre la police).

(ats)

Ton opinion