L'homme «très probablement» responsable du réchauffement
Actualisé

L'homme «très probablement» responsable du réchauffement

Cela signifie que les spécialistes de 113 pays réunis depuis lundi à Paris évaluent à 90% la probabilité d'une responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique est «très probablement» causé par l'activité humaine, estime le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) réuni à Paris, selon deux délégués ayant requis l'anonymat.

Dans son précédent rapport publié en 2001, le GIEC, moins affirmatif, concluait que le réchauffement climatique était «probablement» causé par l'activité humaine, ce que certains gouvernements ou scientifiques niaient.

Le rapport du GIEC doit servir de référence pour l'élaboration de la politique environnementale à tous les niveaux, que ce soient les pays ou les entreprises.

Ton opinion