Etats-Unis: L'hôpital se loupe, une inconnue allaite son bébé
Publié

Etats-UnisL'hôpital se loupe, une inconnue allaite son bébé

Une mère de famille américaine a porté plainte contre une maternité de Minneapolis, quatre ans après une regrettable erreur commise au moment de la tétée.

par
joc
Il y a quatre ans, Tammy avait déjà rameuté les médias pour parler de cette histoire. Ce n'est que la semaine dernière qu'elle a décidé de porter plainte.

Il y a quatre ans, Tammy avait déjà rameuté les médias pour parler de cette histoire. Ce n'est que la semaine dernière qu'elle a décidé de porter plainte.

ABC

Une maman américaine a porté plainte la semaine dernière contre un hôpital de Minneapolis (Minnesota) après une erreur commise en décembre 2012. Cette bourde est survenue à la maternité, deux jours après la naissance du deuxième fils de Tammy Van Dyke. Une sage-femme a en effet confié son nouveau-né à une autre patiente au moment de la tétée. L'inconnue, ne se rendant pas compte de la méprise, lui a donné le sein en même temps qu'à l'un de ses jumeaux.

Tammy ne comprend pas comment une telle erreur a pu survenir, d'autant plus que les bébés étaient munis de bracelets d'identité, rapporte le «Star Tribune». Elle affirme que cet incident a engendré «un traitement médical supplémentaire, des tests et des dépenses, une grave blessure mentale ainsi qu'une douleur émotionnelle et de la souffrance.» Son petit Cody a dû subir des tests pour dépister une quelconque maladie infectieuse telle qu'une hépatite ou même le HIV. Pendant plus d'un an, l'enfant s'est soumis à des contrôles réguliers, agendés tous les trois mois.

S'estimant victime d'une négligence médicale, Tammy réclame 50'000 dollars de dommages et intérêts. Une porte-parole de la maternité mise en cause assure que depuis l'incident, des mesures ont été prises pour identifier plus facilement les nouveau-nés. «Nous avons commencé à utiliser des bracelets d'identité électroniques pour la mère et l'enfant qui doivent être connectés ensemble quand les deux se retrouvent», explique Michelle Smith.

Ton opinion