Exportations: L'horlogerie affiche de mauvais chiffres
Actualisé

ExportationsL'horlogerie affiche de mauvais chiffres

Les exportations horlogères ont subi une chute de 9,7% par rapport au même mois de 2015, à 1,6 milliard de francs.

Chute des exportations horlogères au premier semestre 2016.

Chute des exportations horlogères au premier semestre 2016.

photo: Keystone/Archives/photo d'illustration

Sur les cinq premiers mois de l'année, le niveau est inférieur à celui de 2012, a indiqué mardi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) en publiant sa statistique mensuelle. Pour ce qui est des principaux débouchés, les exportations vers Hong Kong sont restées en zone négative pour le seizième mois consécutif (-16,8% en glissement annuel, à 189,6 millions de francs).

Deuxième destination, les Etats-Unis ont enregistré des «résultats hésitants, tout en s'inscrivant dans une tendance clairement négative» (-2,1% à 172,1 millions). L'Italie a connu la plus forte baisse (-20,9% à 104,3 millions), alors que le Japon est aussi en repli (-7,7% à 100,1 millions), tout comme le Royaume-Uni (-2,5%/88,9 millions) et la France (-18,4%/87,9 millions).

L'Europe, qui représentait la dernière poche de croissance, a vu sa situation se détériorer nettement ces trois derniers mois, souligne l'organisation faîtière de la branche. Si le Royaume-Uni a moins souffert, c'est en raison d'une inhabituelle exportation de produits de gros volume (horloges, pendules, réveils) d'une valeur élevée.

Tous les segments en baisse

«Tous les segments de prix se sont inscrits en baisse, mais de manière inégale. Comme ces derniers mois, la gamme 500-3000 francs (prix export) est restée la moins affectée par la tendance générale», a commenté la FH.

Bien qu'en repli sensible, les montres de moins de 200 francs ont également un peu mieux résisté. La contraction a été particulièrement marquée entre 200 et 500 francs, tandis que les garde-temps de plus de 3000 francs affichaient aussi un recul à deux chiffres.

Par matières, le résultat du mois de mai a été principalement pénalisé par les montres en métaux précieux, dont le recul a dépassé 20%, précise la FH. Les autres catégories ont affiché des baisses plus modérées. En nombre de pièces, les garde-temps en acier ont tiré le niveau vers le bas.

Le nombre de montres-bracelets exportées s'est établi à 1,9 million, en baisse de 8%. En valeur, le montant a atteint 1,43 milliard de francs, en chute de 11,8%. Les autres produits de l'horlogerie envoyés à l'étranger ont représenté une valeur de 120,1 millions, en progression de 25,2%. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion