Chute de 22,4% en février: L'horlogerie suisse en pleine crise
Actualisé

Chute de 22,4% en févrierL'horlogerie suisse en pleine crise

Les exportations de l'industrie horlogère suisse ont chuté de 22,4% en février sur un an pour tomber à 1,03 milliard de francs.

Il s'agit de la deuxième baisse mensuelle consécutive de cette ampleur et de la quatrième contraction de suite.

L'évolution de février vient renforcer une tendance observée depuis l'automne dernier sur fond de crise financière et économique. En deux mois, la branche s'est ainsi contractée de 22%, constate jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un commentaire.

La variation annualisée n'indique plus qu'une croissance de 0,5% par rapport aux douze mois précédents. L'an passé, les exportations de montres et aux autres produits dérivés ont atteint le montant record de 17 milliards de francs, malgré la dégradation survenue en fin d'année.

Equivalence

A l'exception des montres en argent plaqué or (&34%), dont l'écoulement est faible, tous les autres types de produits ont subi de forts reculs des ventes par rapport à février 2008. L'écoulement à l'étranger des montres en acier, qui représentent 38% du chiffre d'affaire à l'exportation, a diminué de 29% en valeur.

Le recul est similaire en terme de nombre de pièces exportée, qui chute à 782,9 millions. En baisse de 32%, la chute des ventes est encore plus marquée pour les montres bimétalliques (12% du chiffre d'affaires février). Les montres en or (37% du chiffre d'affaires) ont subi un recul moins sévère (-8%).

Les exportations de montres-bracelets ont atteint au total 955,1 millions de francs (-22%). Par rapport à février de l'année précédente, les ventes ont diminué de moitié pour les garde-temps d'un prix de 500 à 3000 francs.

Partout dans le monde

Les exportations ont régressé d'un tiers dans la gamme de 200 à 500 francs. Les montres de plus de 3000 francs ont mieux résisté (- 6,6% en valeur).

A l'exception de l'Italie (&2,4%), la valeur des exportations vers les principaux pays demandeurs a régressé. Le recul est sévère pour les ventes aux Etats-Unis (-47,5%) et au Japon (-13,5%), alors qu'il est moins marqué pour les produits destinés à Hong Kong (- 4,4%), à la France (-6,4%) et à l'Allemagne (-5,5%).

(ats)

Ton opinion