Jean-Claude Biver: «L'horlogerie suisse reste en convalescence»
Actualisé

Jean-Claude Biver«L'horlogerie suisse reste en convalescence»

«L'horlogerie suisse est sortie de l'hôpital, mais reste en convalescence», estime le directeur général de Hublot, Jean-Claude Biver, dans une interview parue samedi dans «Le Temps».

Il faudra peut-être encore 18 mois pour retrouver le niveau de 2008, selon lui.

Le patron de Hublot, qui a redressé la marque avant qu'elle ne soit intégrée au numéro un mondial du luxe LVMH - ajoute cependant que certaines entreprises, dont Hublot, s'en sortiront avant.

Les ventes de la société vaudoise, qui ne sont plus publiées, s'élevaient à 151 millions de francs en 2007. La production 2009 atteindrait 20'000 pièces.

Jean-Claude Biver indique par ailleurs que le salon de l'horlogerie Baselword, qui se tient en mars, intervient trois mois trop tard, les détaillants entamant leur processus de vente avant cette date.

(ats)

Ton opinion