Nuitées en progression de 5,3%: L'hôtellerie suisse se porte bien
Actualisé

Nuitées en progression de 5,3%L'hôtellerie suisse se porte bien

Le mois de juillet 2010 a de nouveau été faste pour l'hôtellerie suisse.

Les nuitées ont augmenté de 5,3% par rapport au même mois de l'année précédente, pour atteindre 4,3 millions. La hausse est due tant à la clientèle indigène qu'étrangère. Les touristes des Pays du Golfe ont été particulièrement nombreux.

Après une année morose en raison de la crise économique mondiale, l'hôtellerie suisse a repris des couleurs en 2010. De janvier à juillet, le secteur a enregistré 21,7 millions de nuitées, soit 2,7% de plus que durant la même période de l'année précédente, selon les chiffres publiés vendredi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La progression enregistrée en juillet est le fait tant de la demande indigène qu'étrangère. Les hôtes suisses ont généré 1,8 million de nuitées (+3,1%) et les touristes étrangers 2,5 millions de nuitées (+6,9%).

Les touristes du continent asiatique sont venus en masse en Suisse, avec 112.000 nuitées supplémentaires par rapport à l'an passé (+30%). La plus forte augmentation est le fait des visiteurs en provenance des Pays du Golfe (+52 000 nuitées/+49%). Viennent ensuite la Chine (+22 000 nuitées/+92%), le Japon (+17 000/+15%) et l'Inde (+8.800/+22%).

Au niveau du continent américain, les nuitées ont progressé de 22 000 unités (+9,2%). Plus de la moitié est due aux touristes des USA. Les nuitées des hôtes européens ont également progressé, mais moins fortement (22 000 nuitées/+1,2%).

L'Europe affiche une croissance moindre, avec 20.000 nuitées supplémentaires (+1,2%). Les plus fortes hausses sont le fait des touristes hollandais (+5,3%) et britanniques (+3%). Les Allemands sont en revanche venus moins nombreux (-2,6%), de même que les Grecs (+9,7%).

Au niveau des destinations, la région zurichoise affiche la plus forte hausse absolue en juillet avec 55.000 nuitées supplémentaires (12%), devant la Suisse centrale, Genève et l'Oberland bernois. Les nuitées ont en revanche reculé au Tessin (-2,6%) et dans la région bâloise (-1%). (ap)

Ton opinion