Actualisé 29.09.2016 à 16:52

«Touche pas à mon poste»

L'humiliation de trop pour Matthieu Delormeau?

Le chroniqueur en a de nouveau pris plein la figure, mardi soir sur plateau de «TPMP». Il était absent de l'émission le lendemain, mais Cyril Hanouna reste imperturbable.

de
joc

Depuis son arrivée dans l'équipe de Cyril Hanouna en septembre 2015, Matthieu Delormeau en voit de toutes les couleurs. Désigné comme le souffre-douleur de service, l'ex-animateur est souvent la cible de moqueries, insultes ou autres humiliations de la part de son patron. Des nouilles dans le slip, une sommation de défiler à poil, une homosexualité révélée en direct... rien n'est épargné à l'ancien présentateur du «Mag».

Mardi soir, Delormeau a été victime d'une nouvelle attaque violente sur le plateau. Alors qu'il se plaignait de ne pas être aussi bien traité sur C8 que sur sa précédente chaîne NRJ12, le chroniqueur a été interrompu par Cyril Hanouna, qui s'est lancé dans une tirade assassine (à voir ci-dessous). L'animateur a notamment traité son subalterne de «pleureuse», de «bouffon» et lui a ordonné de «fermer sa gueule».

Au lendemain de cette énième humiliation, Matthieu Delormeau n'était pas présent sur le plateau. Il a simplement écrit sur Twitter qu'il serait absent, sans en donner la raison, relève le Huffington Post.

Au début de l'émission de mercredi soir, Cyril Hanouna a expliqué que son chroniqueur ne serait pas présent parce qu'il était «un peu fatigué». Comme il en a l'habitude, l'animateur a balayé les critiques émises par les médias concernant son attitude de la veille vis-à-vis de Delormeau. «Les journalistes ne comprennent pas la vanne», a-t-il répété, se vantant d'avoir «fait un buzz». «C'est une émission où l'on se parle à l'antenne comme en coulisses», a expliqué le présentateur de «TPMP», avant de conclure: «Mêlez-vous de votre cul».

La question, déjà posée à maintes reprises par les médias français, se repose donc à nouveau: Matthieu Delormeau est-il victime de harcèlement moral ou tout cela n'est-il qu'une mise en scène pour faire de l'audience? Interrogé par «L'Express», un avocat en droit du travail peine à se prononcer: «Cette scène fait-elle partie d'un scénario ou d'un accord entre les deux? C'est impossible à dire. Tout peut avoir été prévu et n'être finalement qu'un sketch».

Il est également possible que Delormeau ait accepté de jouer ce rôle de souffre-douleur. Sur le plateau mercredi soir, Hanouna et ses chroniqueurs ont en tout cas réaffirmé que leur camarade était heureux de travailler pour cette émission. Selon eux, ce qui lui fait le plus de mal, ce sont les articles de presse le présentant comme une victime. «Il se dit qu'il passe pour ce qu'il n'est pas et c'est lui qui en souffre», a expliqué Enora Malagré.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!