Actualisé 08.11.2018 à 07:40

Angèle

«L'humour me permet de garder un décalage»

Angèle connaît un joli succès avec «Brol», album de pop qui navigue entre la mélancolie et la drôlerie.

de
Fabien Eckert
La Belge a commencé le piano à un très jeune âge.

La Belge a commencé le piano à un très jeune âge.

F. Melillo

La jeune Bruxelloise de 22 ans avait un destin artistique presque tout tracé. Elle est la fille du chanteur Marka et de la comédienne Laurence Bibot. Son frère n'est autre que Roméo Elvis, un des rappeurs les plus en vue du moment. Ça n'a pas empêché Angèle de se forger sa propre identité artistique: un univers coloré et frais où l'humour côtoie le spleen.

«Je m'inspire de la vie de tous les jours, de mes échecs, de mes peurs, de mes angoisses. C'est égocentrique. Je n'arrive pas à écrire autrement que sur les sujets qui me touchent», a confié la jolie blonde. Quant à l'humour, elle le considère comme une «arme»: «Ça me permet de garder une distance, un décalage, par rapport à ce que je fais et de rester positive. Ce métier est sérieux et je le fais avec beaucoup de rigueur, mais parfois j'ai peur d'en oublier le plaisir et l'aspect divertissement à force de travailler tout le temps».

Dans tous les cas, ça plaît. Son album «Brol» est parmi les meilleures ventes de Suisse romande, ses clips dépassent tous la barre des cinq millions de vues sur YouTube et ses concerts affichent régulièrement complet. Durant l'été 2018 d'ailleurs, elle avait mis le feu au Montreux Jazz et au Paléo. «J'ai été impressionnée et même très étonnée par la ferveur des fans chez vous. Je ne peux l'expliquer que par les réseaux sociaux. C'est une chance et une force d'avoir ce support. Dans ces cas-là, je dis: «Vive Internet!»

La chanteuse repartira sur les routes dès samedi 10 novembre 2018. Sa tournée s'arrêtera à nouveau chez nous. Angèle sera à applaudir le 8 mars 2019 à la salle des fêtes à Thônex (GE).

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!