Vol MH370: L'hypothèse d'un survol des Maldives démentie
Actualisé

Vol MH370L'hypothèse d'un survol des Maldives démentie

La police locale examine les témoignages, rapportés par un média, d'habitants qui disent avoir vu un «gros porteur volant à basse altitude» le jour de la disparition du vol MH370.

Les autorités de la Malaisie ont démenti mercredi la possibilité que le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a pu être aperçu volant à basse altitude le jour de sa disparition au dessus des Maldives. Le ministre des Transports, Hishammuddin Hussein, a déclaré en conférence de presse que le chef de l'armée de l'air des Maldives lui avait dit que ces informations «n'étaient pas vraies».

Auparavant, les autorités des Maldives avaient indiqué qu'aucune trace du vol MH370 de Malaysia Airlines n'avait été détectée par les radars de l'archipel, où les autorités continuent néanmoins de vérifier des témoignages évoquant le passage d'un avion gros porteur à basse altitude le 8 mars, jour de la disparition du Boeing.

Les radars n'ont rien détecté

La police des Maldives avait annoncé mardi soir qu'elle examinait les témoignages d'habitants rapportés par un site d'information local, «Haveeru», qui pensent avoir vu l'appareil survoler une île reculée de l'archipel, Kuva Huvadhoo.

Mais «à partir du suivi réalisé jusqu'à présent, les radars militaires du pays n'ont relevé aucune trace du vol MH370», selon un communiqué de la Maldives National Defence Force (MNDF). Les données des radars civils des aéroports du pays ont également été analysées et n'ont montré «aucune indication du vol», ajoute le communiqué.

Les témoins cités par «Haveeru» affirment avoir vu un avion blanc avec des bandes rouges se dirigeant vers la pointe sud de l'archipel. «Je n'avais jamais vu un avion voler si bas au-dessus de notre île. Nous avons déjà vu des hydravions mais celui-ci n'en était pas un. Je pouvais même clairement distinguer ses portes», déclare ainsi un habitant.

Le journaliste du site, Farah Ahmed, a affirmé avoir réuni plusieurs témoignages similaires. «Ces personnes ont d'abord entendu le très fort bruit d'un avion volant de façon inhabituellement basse et sont sortis pour le voir», a déclaré le journaliste par téléphone à l'AFP depuis la capitale des Maldives, Male, où décollent et atterrissent chaque jour des dizaines d'avions transportant des touristes.

Recherches internationales

La disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines mobilise les efforts de plus de 25 pays dans de vastes régions du monde: du nord de la Thaïlande à l'Asie centrale pour le corridor nord (qui recouvre une partie de la Chine), de l'Indonésie au sud de l'océan Indien pour le corridor sud. Les Maldives, situées loin de ces zones de recherche, ne font pas partie des pays concernés.

Plusieurs fausses pistes ont déjà été explorées après des témoignages de gens affirmant avoir vu le Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu mystérieusement avec 239 personnes à bord. L'avion a décollé de Kuala Lumpur le samedi 8 mars à 00h41 (16h41 GMT vendredi) et devait rallier Pékin.

(afp)

Ton opinion