Actualisé 01.03.2009 à 06:54

Gestion des déchetsL'idée de jeter sprays et verre à la poubelle ne convainc pas

Le Conseil fédéral veut revoir la réglementation sur les transports et la gestion des déchets.

Principale pierre d'achoppement, la volonté du gouvernement d'autoriser à nouveau les bombonnes de spray et autres déchets spéciaux dans les sacs poubelles ordinaires.

Seules de petites quantités seraient tolérées, jusqu'à 200 grammes, selon le projet d'ordonnance mis en consultation jusqu'à samedi. Au-delà, bouteilles en verre, sprays et boîtes de peinture devraient être déposés dans des points de collecte.

«Est-ce que les consommateurs devront peser leurs déchets à chaque fois pour vérifier s'ils dépassent la limite», se demande la Fondation suisse pour la pratique environnementale (PUSCH). «C'est une idée absurde», renchérit Sara Stalder, responsable de la SKS, l'organisation alémanique de protection des consommateurs.

Maintenir le statu quo

Pour elle, il faut soit complètement autoriser les déchets spéciaux dans les sacs poubelles, soit complètement les interdire. A l'heure actuelle, les bouteilles et autres sprays doivent soit être ramenés au magasin, soit être déposés dans des points de collecte.

La Fondation pour la pratique environnementale verrait d'un bon oeil le maintien du statu quo, de même que la Conférence des directeurs cantonaux de l'environnement. Avec la nouvelle loi, la population risque de remettre en question le tri des déchet, craint- elle.

Campagne d'information

Du côté du commerce de détail, l'accueil est plutôt favorable. La nouvelle loi simplifierait la vie des employés. Migros et Coop ne se montrent toutefois guère convaincus par la limite des 200 grammes. Alors que le premier voudrait l'élever à 300 grammes, le second plaide pour que l'on autorise les déchets spéciaux à concurrence du quart du contenu du sac poubelle.

Les deux géants de la grande distribution demandent aussi la mise sur pied d'une grande campagne d'information. Pour Coop, ce serait l'occasion de rappeler quels produits il faut ramener au magasin ou dans des lieux de collecte, rappellant que des piles atterrissent encore régulièrement dans les ordures ménagères.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!