Zurich: L'identité d'une politicienne piratée
Actualisé

ZurichL'identité d'une politicienne piratée

La page Facebook de la conseillère d'Etat Silvia Steiner a été copiée par des hackers. Une députée cantonale s'est faite avoir.

par
som/dmz
Des malotrus se sont faits passer pour Silvia Steiner.

Des malotrus se sont faits passer pour Silvia Steiner.

S'il ne manquait pas le point sur le «i» du nom de famille de Silvia Steiner, le crime aurait été parfait. Fin octobre, des pirates ont copié la page Facebook de la conseillère d'Etat zurichoise (PDC) et envoyé un message à plusieurs membres du Grand conseil, leur demandant amicalement de donner leur numéro de téléphone.

La députée UDC Erika Zahler fait partie des «victimes». Ne répondant pas dans l'immédiat à la demande de la fausse Silvia Steiner, elle a reçu un second message. Et s'est exécutée. «Je me suis dit qu'elle était peut-être en danger, alors j'ai répondu», explique-t-elle. Le point manquant, elle ne l'a pas remarqué.

La mauvaise surprise est arrivée avec la facture Swisscom. Une société inconnue lui demandait un montant un peu inférieur à 100 francs. «Je n'ai pas compris, poursuit l'élue. Je n'ai répondu à aucun SMS ou e-mail.» Elle se rend alors à la police et contacte l'entreprise en question, qui a renoncé au montant demandé. «J'ai ensuite conseillé à tous mes collègues de contrôler leurs factures», conclut-elle.

Pirates difficiles à identifier

«Que quelqu'un ait agi en mon nom est ennuyeux», déclare Silvia Steiner. «Surtout que je fais toujours très attention à ce que je fais sur Facebook et avec qui je me me mets en relation. Heureusement que mes amis ont vite remarqué ce faux compte!» Elle a ensuite contacté le réseau social qui l'a fermé dans les 24 heures. Mais elle ne se fait pas d'illusion, il sera difficile, voire impossible d'identifier les pirates. «Souvent, ils agissent depuis l'étranger», déplore l'ex-procureure.

Olaf Schulze, porte-parole de Swisscom, recommande de ne jamais divulguer d'informations personnelles à des étrangers et de se méfier des prétendues connaissances. Ce type d'arnaque est par ailleurs connu. Une douzaine de cas ont été signalés à l'opérateur.

Ton opinion