Actualisé 08.03.2011 à 17:20

BagarreL'imam de Genève porte plainte

Agressé vendredi dernier dans la mosquée, Youssef Ibram en réfère à la justice. La Fondation cuturelle islamique, qui dirige le lieu, devrait en faire de même.

von
Raphaël Leroy
L'imam Youssef Ibram (à droite) a été victime d'une agression vendredi à la mosquée.

L'imam Youssef Ibram (à droite) a été victime d'une agression vendredi à la mosquée.

Youssef Ibram hésitait mais plusieurs fidèles l'ont incité à franchir le pas. Finalement, l'imam de la mosquée de Genève a porté plainte lundi à titre personnel contre les six personnes qu'il estime être à l'origine de son agression physique et verbale vendredi.

Autre plainte?

Parmi elles, d'anciens membres de la direction évincés il y a quatre ans. «C'est la première fois que j'ai recours à la justice, déclare Youssef Ibram. Je le fais pour me protéger et montrer que l'on ne peut pas agir ainsi.»

La Fondation culturelle islamique, qui dirige la mosquée, soutient l'homme de foi dans sa démarche. «Elle devrait d'ailleurs elle aussi porter plainte en son nom et en celle de la communauté», précise l'imam.

Pas de comité neutre

Quant à la possibilité de voir émerger un comité neutre pour régler le différend, elle est abandonnée. «J'ai reçu beaucoup de demandes, indique Anouar Gharbi, président de Droit pour tous et fidèle de la mosquée. Mais maintenant que le dossier prend une tournure judiciaire, il dépasse les compétences d'un simple comité.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!