Actualisé 30.09.2011 à 11:35

Crise au yémenL'imam extrémiste El-Awlaki est mort

Le Yémen annonce vendredi la mort de l'imam extrémiste El-Awlaki, lié au réseau terroriste Al-Qaïda.

Le gouvernement yéménite a annoncé vendredi que l'imam extrémiste d'origine américaine, Anwar al-Awlaki, lié au réseau terroriste Al-Qaïda, avait été tué. Le gouvernement confirme dans un communiqué l'information donnée par le ministère de la Défense sur un de ses sites internet.

Des responsables de la sécurité yéménites et des membres de tribu ont déclaré à l'AP qu'une frappe aérienne avait visé vendredi matin un convoi de voitures d'Al-Qaïda, dans l'est du pays dans la région de Marib.

Liste noire

Né au Nouveau-Mexique de parents yéménites, Anouar Al-Awlaki, 40 ans, figurait sur une liste noire du terrorisme, et sur une liste de cibles devant être arrêtées ou tuées, qui a été établie par le gouvernement américain.

Il aurait inspiré, participé et inspiré des attentats contre les Etats-Unis, notamment la tentative d'attentat dans un avion se rendant à Detroit le jour de Noël en 2009, ou encore le projet d'envoi avorté de bombes dans des avions en partance pour les Etats-Unis depuis le Yémen. Anglophone, il était présent sur Internet à travers un blog, les réseaux sociaux et avait notamment échangé des courriers électroniques avec le psychiatre de l'armée accusé d'avoir tué 13 personnes en novembre 2009 à Fort Hood, au Texas.

Les USA confirment

n haut responsable américain a confirmé vendredi la mort de l'imam radical américano-yéménite Anwar al- Aulaqi, lié à Al-Qaïda et recherché par Washington. Son décès avait auparavant été annoncée par les autorités de Sanaa.

Le responsable n'a pas donné plus de détail sur les circonstances du décès d'Anwar al-Aulaqi. «Le dirigeant terroriste d'Al-Qaïda Anwar al-Aulaqi a été tué avec des membres de cette organisation qui se trouvaient avec lui», avait auparavant annoncé un porte-parole du ministère yéménite de la Défense, cité par la télévision d'Etat.

Le ministère n'avait pas précisé les circonstances de la mort d'Anwar al-Aulaqi mais des sources tribales ont indiqué qu'il a péri dans un raid aérien lancé tôt vendredi contre deux véhicules circulant entre Maarib, à l'est de Sanaa, et Jouf, province désertique limitrophe de l'Arabie saoudite.

L'une des sources tribales a affirmé que «l'attaque a été menée par des avions américains» ajoutant que la zone était survolée depuis quelques jours par des avions non identifiés. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!