Discours du pape: L'immigré est «un être humain à respecter»
Actualisé

Discours du papeL'immigré est «un être humain à respecter»

Le pape Benoît XVI a assuré dimanche au cours de la prière dominicale de l'Angélus que «l'immigré est un être humain à respecter».

Il faisait allusion à la chasse à l'homme dont ont été victimes ces derniers jours dans le sud de l'Italie des travailleurs africains.

«Il faut repartir du coeur du problème, il faut repartir de la signification de la personne humaine», a déclaré le pape en évoquant les affrontements des derniers jours à Rosarno, une localité en Calabre, dans le sud de l'Italie.

«Un immigré est un être humain, différent de par sa provenance, par sa culture et (ses) traditions, mais c'est une personne à respecter et qui a des droits et des devoirs», a déclaré Benoît XVI.

«La violence ne doit jamais être, pour personne, le moyen de résoudre les difficultés. Le problème est d'ordre humain et j'invite chacun à regarder le visage de son proche et à découvrir l'âme de ce dernier, son histoire et sa vie en se disant: c'est un homme et Dieu l'aime comme il m'aime», a conclu le pape.

Les incidents à Rosarno se sont produits après une manifestation jeudi soir de plusieurs centaines d'ouvriers agricoles immigrés qui protestaient contre l'agression de plusieurs d'entre eux. Les manifestants ont incendié des voitures et brisé des vitrines à coups de bâtons et des affrontements ont éclaté avec la police.

Vendredi, les habitants ont cherché à se venger en menant une «chasse aux immigrés» au cours de laquelle une trentaine d'étrangers ont été blessés, avant que le calme ne revienne samedi avec l'évacuation des travailleurs migrants vers d'autres régions.

(ats)

Ton opinion