Hypothèque: L'immobilier met les banques sous pression
Actualisé

HypothèqueL'immobilier met les banques sous pression

De très faibles taux hypothécaires rabotent les marges bancaires.

par
Giuseppe Melillo

Les banques suisses souffrent. La concurrence n'explique pas tout. A la Banque Cantonale de Genève (BCGE), le taux des prêts hypothécaires à court terme rabote indirectement les bénéfices. Actuellement au plus bas, celui-ci ne peut descendre davantage. «Nous avons contracté davantage d'assurances contre le risque de hausse abrupte des taux, qui pourrait pénaliser la banque», confie la BCGE.

En 2011, la BCGE versera 40 millions de francs aux assureurs. La moitié de cette somme payée au premier semestre représente 37% du bénéfice brut de 54 millions. Ce n'est pas tout.

La baisse de la rémunération de l'épargne est moins importance que celle des taux de prêts. Ce qui réduit aussi la marge d'intérêt des établissements bancaires. A la Banque Cantonale Vaudoise, cette marge a reculé 0,09%. Cela s'est traduit par un manque à gagner de 3,4 millions au premier semestre.

Ton opinion