Actualisé 11.09.2014 à 13:39

Valais

L'impact de la pollution au mercure analysé

L'Université de Zurich a été mandatée par l'Etat du Valais pour savoir si les résidus d'anciennes contaminations ont des conséquences sur la santé des populations concernées.

Au total, 4,5 tonnes du métal ont pollué la région de Viège et Turtig, en Valais.

Au total, 4,5 tonnes du métal ont pollué la région de Viège et Turtig, en Valais.

Au lendemain des critiques émises par deux organisations environnementales, le canton du Valais a annoncé qu'une étude va être menée afin de déterminer si le mercure rejeté dans un canal du Haut-Valais, entre les années 1930 et 1970, a un impact sur la santé de la population de cette région. La conseillère d'Etat Esther Waeber-Kalbermatten vient de confier un mandat d'expertise à l'Université de Zurich.

A ce jour, aucun cas d'intoxication au mercure n'a été déclaré dans la région concernée par la pollution, a indiqué jeudi le gouvernement valaisan dans un communiqué. Mais, compte tenu de l'importance de la pollution, le Département de la santé, des affaires sociales et de la culture (DSSC) veut s'en assurer.

Le Conseil d'Etat a également approuvé la nomination d'un représentant du «groupe d'intérêt mercure» (IG Quecksilber) au sein du groupe «impact sanitaire», coordonné par le médecin cantonal. Ce groupe est une des organisations qui défend les intérêts des propriétaires concernés par la pollution.

Résultats dans plus d'un an

L'expertise, menée par l'unité de médecine de l'environnement et du travail de l'Université de Zurich, se basera sur une étude épidémiologique. Elle sera disponible fin 2015.

Parallèlement, le Service de la santé publique met en ligne une feuille d'information résumant l'état des connaissances sanitaires sur les effets du mercure sur la santé. Cette feuille est disponible sur le site du Service de la santé publique.

Pollution au mercure entre Viège et Niedergesteln

Entre les années 1930 et le milieu des années 1970, l'entreprise chimique Lonza AG, implantée à Viège, déversait ses eaux industrielles chargées en mercure dans le Grossgrundkanal, rappelle le Canton. Lors de travaux d'entretien, des boues et sédiments du canal ont été déposés sur les sols voisins, et parfois sur d'autres terrains.

Les investigations menées fin 2010 à la demande du Service de la protection de l'environnement du canton du Valais ont montré que le Grossgrundkanal et plusieurs terrains entre Viège et Niedergesteln sont pollués, parfois fortement, au mercure. Plusieurs parcelles nécessitent un assainissement. L'analyse des sols se poursuit et devrait permettre d'avoir une vue d'ensemble de la pollution d'ici à la fin de l'année 2014.

En janvier 2014, le Conseil d'Etat du Canton du Valais et l'entreprise Lonza ont mis sur pied un comité de coordination afin de résoudre la problématique de la pollution au mercure. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!