Football: «Ce sont les points engrangés qui comptent»
Publié

Football«Ce sont les points engrangés qui comptent»

Pas flamboyante devant le but, la Suisse a assuré l'essentiel contre la Lituanie (1-0), selon Yann Sommer et Xherdan Shaqiri.

par
Robin Carrel
(Saint-Gall)
Yann Sommer n’a pas encaissé de but, dimanche soir à Saint-Gall.

Yann Sommer n’a pas encaissé de but, dimanche soir à Saint-Gall.

AFP

Deux matches, six points... L'équipe de Suisse a réussi son seul rassemblement du début d'année 2021 et s'est bien lancée sur la route de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Mais contre la Lituanie, dimanche, les Helvètes ont dû trimer sans succès pour confirmer un but marqué tôt par Xherdan Shaqiri. Ils n'ont heureusement pas trop tremblé et retiennent le strict bilan comptable de cette semaine à l’heure de l’interview.

«On aurait dû davantage marquer, c'est vrai, a convenu Shaqiri au micro de la RTS. Surtout contre ce genre d'adversaires. On a eu des chances pourtant, mais il faut aussi savoir gagner ce genre de matches, ce qu'on a fait. Le terrain était difficile, on aurait pu certaines fois allonger un peu le jeu et aussi faire mieux devant le but. On est toutefois content d'avoir engrangé ces six points et de nos entames de rencontres.»

«On est pas très, très content.»

Yann Sommer

«Avoir fait le plein de points est très positif et on est heureux à propos de ça, a enchaîné Yann Sommer, toujours sur la RTS. Mais bien sûr, nous avons eu beaucoup d'occasions pour marquer davantage. Au final, ce sont les points engrangés qui comptent et à ce niveau-là on a fait le plein. On est pas très, très content, on n'a pas toujours été très clairs avec le ballon et, aussi, il y a quelques situations qu'on a pas bien jouées.»

Citadelle imprenable

Il faut dire aussi que malgré le but de la 84e seconde, l'entame de partie n'a pas été des plus simples, avec l'affaire du but à changer... «Oui, on a dû attendre dans les vestiaires pendant un bon moment, mais on est des professionnels et on doit aussi savoir se montrer quelque peu flexibles, a remarqué Shaqiri. Tout ne peut pas être parfait, même en Suisse. On a attendu tranquillement et, ensuite, on a bien commencé le match.» Enfin, surtout lui.

Il reste à cette Nati un match amical à disputer mercredi prochain contre la Finlande. Vladimir Petkovic devrait offrir du temps de jeu à ses éléments qui en ont besoin. Et, qui sait, peut-être se trouver un buteur providentiel? Ce sera toujours à St-Gall, un terrain sur lequel les Helvètes l’ont emporté à chaque fois dans un match officiel (7 matches joués). Une bonne habitude à garder, même si celui-ci sera «pour beurre».

Ton opinion