Actualisé

JusticeL'incendiaire de Soleure ne sera pas interné

L'homme qui avait été condamné en 2011 pour incendie intentionnel ne sera pas interné. Le Tribunal fédéral a débouté le recours du Ministère public.

L'homme avait déclenché un incendie à Soleure en 2011.

L'homme avait déclenché un incendie à Soleure en 2011.

L'incendiaire de la cathédrale de Soleure ne sera finalement pas interné. Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté un recours du Ministère public du canton de Soleure. L'homme avait été condamné en 2011 pour incendie intentionnel.

Selon les constatations du jugement pénal, qui lient le Tribunal fédéral, cet homme n'a commis aucune infraction suffisamment grave. Il n'a ni blessé, ni n'a voulu blesser personne.

En 2009, ce sexagénaire avait essayé sans succès de faire dérailler un train. Deux ans plus tard, il avait mis le feu à la cathédrale Saint-Ours à Soleure, causant des dommages pour un montant de trois millions et demi de francs.

En 2011, le Tribunal de Soleure-Lebern l'a condamné à une peine privative de liberté de quatorze mois pour incendie intentionnel, multiples tentatives d'entrave au service des chemins de fer, menaces alarmant la population.

Parallèlement, la justice soleuroise avait ordonné une mesure thérapeutique institutionnelle. L'autorité d'exécution a levé cette mesure en 2015. Libération imminente En août dernier, le Tribunal cantonal soleurois avait admis le recours du sexagénaire et rejeté la demande d'internement du Ministère public cantonal. Dans un arrêt qu'il vient de diffuser et qui déboute le parquet soleurois, le TF constate que les conditions d'un internement ne sont pas remplies.

Par conséquent, le sexagénaire devra être libéré dans un délai maximal de sept jours. Des mesures de précaution fondées sur le droit de la protection de l'adulte restent envisageables, selon le communiqué diffusé par le TF. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!