Genève: L'incendie de la Servette est d'origine humaine
Actualisé

GenèveL'incendie de la Servette est d'origine humaine

Ce n'est pas un incident technique qui a bouté le feu à une barre d'immeubles, en 2018. Les experts ne disent pas si le geste était intentionnel.

par
dra

Après l'incendie qui avait touché plusieurs bâtiments du quartier de la Servette, le 11 mars 2018, de nombreuses questions s'étaient posées sur l'origine du sinistre. Des experts de l'Ecole des sciences criminelles de l'Université de Lausanne ont écarté les causes techniques, comme un court-circuit ou une ventilation entravée. Ils ont conclu à une intervention humaine, sans déterminer s'il s'agissait d'un acte volontaire, révèle la «Tribune de Genève».

Suite à l'incendie, deux plaintes contre inconnu avaient été déposées; puis classées, faute de «piste sérieuse». Mais l'avocat d'un magasin situé dans un des immeubles sinistrés a fait recours. Selon lui, des actes d'enquête complémentaires ont notamment été écartés.

Ton opinion