France: L'incendie ravageur a été maîtrisé
Actualisé

FranceL'incendie ravageur a été maîtrisé

200 hectares de forêt ont été détruits vendredi par un incendie à Sanguinet, dans le nord des Landes (sud-ouest de la France). Le feu commence à être maîtrisé.

Des dizaines de pompiers épaulés par des moyens aériens étaient encore à pied d'oeuvre en début de soirée.

Des dizaines de pompiers épaulés par des moyens aériens étaient encore à pied d'oeuvre en début de soirée.

Le feu de forêt qui a détruit environ 200 hectares depuis vendredi après-midi à Sanguinet (Landes) a été fixé vers 21H00, a-t-on appris auprès des pompiers.

«Le feu est fixé et maintenant, il va y avoir une opération de longue durée afin de parfaire l'extinction», a déclaré à l'AFP le colonel Olivier Bourdil, chef du corps des sapeurs-pompiers des Landes et responsable du PC.

Environ 70 pompiers seront déployés dans la nuit de vendredi à samedi ainsi que dans la journée de samedi afin d'éteindre le feu, selon la même source.

Les 65 habitants qui ont quitté vendredi après-midi la trentaine de maisons de Sanguinet évacuées vendredi, à titre de précaution, pourront regagner leur domicile d'ici une à deux heures, a ajouté la même source.

Un repas leur a été servi dans la salle des fêtes qui avait été mise à leur disposition par la mairie de cette commune limitrophe de la Gironde.

Ces personnes vivaient dans un quartier situé près de la forêt de pins, dans l'axe de propagation de cet incendie, le plus important de l'été en Aquitaine.

D'importants moyens humains et aériens ont été mis en oeuvre vendredi après-midi pour maîtriser l'incendie. Au plus fort de l'événement plus de 150 sapeurs-pompiers, deux Canadair, deux Dash ainsi que deux Trackers venus de Marignane (Bouches-du-Rhône) étaient sur place.

«Au départ, il y a eu trois départs de feux simultanés en bordure de piste», avait dit un officier du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) en fin d'après-midi.

Plus tôt dans l'après-midi, la préfecture avait annoncé que le niveau de risque était porté à 2 sur une échelle de 3 «compte tenu des conditions de sécheresse du massif forestier pour la période en cours et des risques de départ et de développement d'incendies de forêt».

Le département était déjà en niveau 1 depuis le 27 août. Avec cette modification, «les travaux mécanisés en forêt ne sont autorisés qu'entre 0 heure et 14 heures jusqu'à un retour au niveau 1» de samedi à lundi, précise la préfecture.

Le département voisin de la Gironde a déclenché vendredi le niveau 1 en raison notamment de nombreux départs de feux au cours des derniers jours.

Les pompiers girondins ont confirmé «une recrudescence» des feux. Les surfaces détruites ont été «heureusement faibles». Environ une vingtaine de feux par jour ont été constatés depuis lundi, dont «à peu près la moitié autour du bassin d'Arcachon», a déclaré le capitaine Stéphanie Martin, chargée de la communication du SDIS 33. Des feux de forêts et de bâtiments, dont plusieurs semblent d'origine criminelle, a-t-on dit du côté de la gendarmerie.

Au cours des deux premiers jours de septembre, mercredi et jeudi, «25 feux» ont été constatés, représentant des surfaces moyennes de «5.000 m2», selon les pompiers. (ats)

Ton opinion