Actualisé

HimalayaL'Inde et la Chine retirent leurs troupes

les deux pays ont trouvé un accord lié à un énième différend sur la délimitation de leurs territoires.

Plus de trois semaines après l'incursion présumée de troupes chinoises le 15 avril dans une zone revendiquée par l'Inde et y avoir établi un camp, des responsables des deux pays sont parvenus à un accord pour le retrait conjoint de leurs troupes.

«Les deux pays sont parvenus à un accord dimanche soir après une réunion entre les commandants (des armées) à la frontière. Nous allons retirer nos troupes et la Chine va maintenant faire de même», a indiqué à l'AFP un responsable de l'armée indienne, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. «Le processus de retrait a débuté», a indiqué une autre source au sein de l'armée sous le couvert de l'anonymat.

Confirmé par la diplomatie

Une source au sein du ministère indien des Affaires étrangères a également confirmé le début du retrait et précisé qu'une déclaration serait faite devant le parlement plus tard dans la journée.

Le secrétaire indien à la Défense, Shashi Kant Sharma, avait présenté un rapport vendredi devant une commission parlementaire dans lequel, selon la presse, il affirmait que les soldats chinois avaient pénétré de 20 km en territoire indien.

Jeudi, le chef de la diplomatie indienne, Salman Khurshid, avait tenté de dédramatiser l'incident, insistant sur la nécessité de dialogue avec Pékin, où il doit d'ailleurs se rendre le 9 mai, notamment pour préparer la visite du nouveau Premier ministre chinois Li Keqiang le 20 mai à New Delhi.

Frontières floues

Les deux puissances voisines, en lutte pour la suprématie en Asie du sud, entretiennent depuis des décennies des relations empoisonnées par un conflit sur le tracé de leurs frontières. Depuis un quart de siècle, la question frontalière a fait l'objet de 14 cycles de négociations, en vain.

Les incursions de quelques kilomètres le long de la frontière informelle séparant la Chine et l'Inde, connue sous le nom de Ligne de contrôle actuelle (LAC), sont relativement fréquentes mais il est rare que l'une ou l'autre des armées établisse un camp en territoire disputé. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!