Inde-Pakistan: L'Inde teste un missile nucléaire longue portée
Actualisé

Inde-PakistanL'Inde teste un missile nucléaire longue portée

L'Inde a effectué mercredi avec succès le tir d'essai d'un missile d'une portée de 4000 km à capacité nucléaire, deux jours après le test d'un missile par son rival, le Pakistan.

L'Inde avait effectué un premier tir d'essai d'un missile longue portée à capacité nucléaireen avril 2012

L'Inde avait effectué un premier tir d'essai d'un missile longue portée à capacité nucléaireen avril 2012

L'Inde a effectué mercredi avec succès le tir d'essai d'un missile d'une portée de 4000 km à capacité nucléaire, a annoncé l'agence chargée du développement des technologies militaires (DRDO), deux jours après le test d'un missile par son rival, le Pakistan.

Lancé depuis l'Etat de l'Orissa (est), le missile Agni-IV, qui est le deuxième dont dispose l'Inde en termes de portée, était testé pour la troisième fois. Le premier vol d'essai de ce missile à deux étages, en 2010, avait été entaché de problèmes techniques tandis que le deuxième test en novembre 2011 avait été couronné de succès.

Pas de pays «spécifique» visé

«L'Agni-IV a été testé avec sa capacité maximale de 4000 km de portée et ce fut un succès», s'est félicité auprès de l'AFP le porte-parole de l'agence chargée du développement des technologies militaires, Ravi Gupta, insistant sur le fait qu'il ne visait pas un pays en particulier. «Aucun de nos missiles ne vise un pays spéficique. Nous sommes une nation pacifique qui n'a jamais attaqué aucun pays depuis des millénaires», a-t-il dit.

L'armée pakistanaise a annoncé lundi avoir testé avec succès un missile à courte portée de capacité nucléaire (700 km), un premier exercice de tir depuis trois mois après une série au printemps. L'Inde et le Pakistan, voisins rivaux, se sont mené trois guerres depuis leur indépendance concomitante en 1947.

Premier tir en avril

En avril dernier, l'Inde a effectué le premier tir d'essai d'un missile de longue portée à capacité nucléaire pouvant frapper la Chine et des pays non asiatiques, une avancée majeure plaçant le pays aux portes du groupe fermé des pays détenteurs de missiles balistiques intercontinentaux.

Ce missile, Agni V, est d'une portée de 5000 km (classe IRBM des missiles «intermédiaires» de moins de 6.400 kilomètres). Seuls les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Chine, Russie, France, Etats-Unis, Royaume-Uni) sont actuellement dotés de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), d'une portée de plus de 5500 km.

Tandis que les missiles de courte portée Agni I et II (jusqu'à 2500 km) ont été principalement développés en ayant à l'esprit le Pakistan, les versions suivantes sont davantage perçues comme des moyens de dissuasion à l'égard de la Chine. (afp)

Ton opinion