Stans(NW): L'Inde veut des avions Pilatus faits chez Tata
Actualisé

Stans(NW)L'Inde veut des avions Pilatus faits chez Tata

L'armée de l'air indienne veut commander 107 appareils PC-7 supplémentaires auprès de la firme helvétique sous condition qu'ils soient fabriqués sur ses terres.

par
laf

Pilatus profite pleinement de la concurrence entre la Chine et l'Inde et du besoin de former de nouveaux pilotes. L'Indian Air Force (IAF) entend compléter sa flotte de 75 avions d'entraînement PC-7 qu'elle avait commandés il y a deux ans pour un demi-milliard de francs. Mais elle fixe désormais une condition supplémentaire pour les 107 prochains avions qu'elles souhaite acquérir: leur fabrication en Inde. Elle entend les assembler dans ses ateliers à partir de petits kits de fabrication et sous licence du fabricant suisse, rapporte la SonntagsZeitung.

Visite sur place

Des employés de Pilatus ont visité sur place les installations et donné leur feu vert, selon une porte-parole de l'IAF. La firme de Stans n'en a pas dit davantage sur cette collaboration inhabituelle. «Nous pouvons uniquement confirmer que Pilatus a des obligations de compensation et examine pour cette raison différentes options»», s'est-elle contentée de déclarer.

La politique suisse en manière d'armement permet des opérations dites de compensation quand un bien n'est pas seulement payé en argent comptant mais aussi via des prestations de services ou de marchandises. L'objectif est dans ce cas de renforcer la base industrielle en Suisse. Le porte-parole de Pilatus n'a pas expliqué ce que pouvait apporter au marché du travail helvétique une délocalisation. Les pièces de PC-7 seront fabriquées dans la ville de Hyderbad par Tata Advanced Systems. Cette filiale de Tata, un groupe très puissant basé à Mumbai, est un partenaire important de grandes entreprises aéronautiques comme Lockheed Martin. Selon les journaux locaux, la production par Tata ne serait pas pour autant meilleur marché. Actuellement, le pays manque de 493 pilotes militaires.

Autorisation en 2011

L'autorisation d'exportation d'avions non armés pour la formation militaire en Inde avait été octroyée en 2011 par les autorités suisses. Les avions peuvent facilement être convertis en avions de chasse. Pilatus a jusqu'ici toujours mis en avant la constitution de places d'emploi en Suisse pour défendre ses exportations en Inde, mais aussi en Arabie Saoudite et en Chine.

Ton opinion