Actualisé

L'indépendance du Monténégro officiellement confirmée

«55,4 % des électeurs ont voté l'indépendance du Monténégro tandis que 44,6 % ont voté pour l'Etat commun», a déclaré devant la presse le président de la Commission chargée d'organiser le référendum, le diplomate slovaque Frantisek Lipka.

Ces résultats ont été annoncés après le décompte de 399 535 voix sur les 462 937 électeurs qui ont voté. Les chiffres «pourraient changer, mais ces modifications ne seront pas importantes», a précisé M. Lipka. Le taux de participation s'est quant à lui élevé à 86,3 %.

L'Union européenne (UE) avait fixé pour que l'indépendance soit validée un seuil de 55 % de «oui» avec une participation de 50 %. Cette règle, sans précédent eu Europe, avait donné aux partisans du maintien de l'union avec la Serbie l'espoir de pouvoir l'emporter.

Rapprochement avec l'UE

Sans attendre la confirmation officielle de la commission, le premier ministre indépendantiste du Monténégro Milo Djukanovic avait déjà revendiqué la victoire dans la nuit de dimanche à lundi.

«Par la volonté de ses citoyens, le Monténégro a rétabli son indépendance», a-t-il lancé, rayonnant, devant ses supporters agitant des drapeaux monténégrins, rouges frappés de l'aigle bicéphale doré dans un déchaînement de feux d'artifices et de pétards.

«Le Monténégro est un nouvel Etat indépendant, un nouveau membre de l'ONU qui veut devenir membre à part entière de la communauté des peuples européens», a affirmé M. Djukanovic.

En devenant indépendant, Podgorica compte reprendre le plus vite possible les négociations de rapprochement avec l'UE, que Bruxelles a décisé de suspendre en raison de l'incapacité de Belgrade d'arrêter le fugitif Ratko Mladic, inculpé de génocide par le Tribunal pénal international (TPI).

Silence à Belgrade

«Indépendant», a titré lundi matin à la «Une» et en caractères rouges, le quotidien du gouvernement «Pobjeda» sur une photo montrant la foule célébrant la victoire indépendantiste. «Nous avons un Etat», a renchéri le journal pro-indépendantiste «Vijesti».

«Serbie, je te souhaite une heureuse indépendance à toi aussi», a ajouté le quotidien, citant une phrase, prononcée la veille par M. Djukanovic. En revanche le quotidien «Dan», favorable au maintien de l'union avec la Serbie, s'est contenté d'indiquer que «M. Djukanovic a proclamé la victoire».

Ni le leader unioniste Predrag Bulatovic, très lié à Belgrade, ni les autorités serbes n'ont réagi dans l'immédiat. L'armée de Serbie-Monténégro a toutefois fait savoir qu'elle respecterait la volonté des citoyens, a indiqué l'agence Tanjug, citant des sources au ministère serbo-monténégrin de la défense.

Dernier acte

L'indépendance du Monténégro représente pour Belgrade un sérieux revers. Elle intervient à un moment très délicat, en pleines négociations entre les autorités serbes et les Albanais du Kosovo, qui réclament eux aussi leur indépendance.

Le vote des citoyens du Monténégro marque le dernier acte du démembrement de la Yougoslavie dont les autres républiques - Slovénie, Croatie, Bosnie, Macédoine - se sont séparées lors des guerres des années 90 dans les Balkans. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!