Suisse: L'industrie de l'aluminium pénalisée par le franc fort
Actualisé

SuisseL'industrie de l'aluminium pénalisée par le franc fort

La production a diminué de 10%, en 2015. La branche a délocalisé pour faire face à la concurrence.

Des investissements ont cependant été réalisés dans des équipements modernes.

Des investissements ont cependant été réalisés dans des équipements modernes.

photo: Keystone/Archives

L'industrie suisse de l'aluminium, fortement axée vers l'exportation, a souffert du brusque renchérissement du franc vis-à-vis de l'euro. La production globale des laminoirs et des entreprises de pressage accuse en 2015 un recul de 10% sur un an à 227'500 tonnes. L'exercice en cours ne présage pas d'amélioration sensible.

La consommation globale de fonte d'aluminium traitée par les fonderies de métal léger a quant à elle diminué de 7,9% à 14'900 tonnes, indique mercredi l'Association suisse de l'aluminium (alu.ch), sur la base des chiffres de ses membres. Dans l'ensemble, les résultats traduisent la concurrence aiguisée et la pression sur les marges.

Délocalisation

L'an passé, la branche a recouru davantage à la délocalisation de lignes de fabrication en série vers des sites européens moins coûteux. Suppressions d'emplois, réductions de salaires, prolongation du travail hebdomadaire ou encore chômage partiel ont été presque partout inévitables, à plus ou moins grande échelle.

Des investissements en Suisse ont toutefois aussi été réalisés dans des équipements modernes, avec à la clé, de l'embauche. Au final, le secteur a perdu quelque 200 à 250 emplois l'an passé en Suisse, sur un total d'environ 10'000 collaborateurs, selon les estimations de Marcel Menet, directeur d'alu.ch.

Davantage de recyclage

Par principaux marchés de consommation, celui des transports, y compris aériens, affiche la plus forte croissance. Les commandes issues du secteur du bâtiment sont restées constantes. Le marché de l'emballage aussi a apporté une contribution positive. La demande du secteur des machines et de l'électrotechnique est demeurée faible.

Sur le front de la récupération, les Suisses recyclent neuf canettes en aluminium sur dix et quatre barquettes d'alimentation pour animaux sur cinq, précise encore l'organisation faîtière. Pour les tubes et capsules à café, le taux de recyclage s'inscrit à plus de 50%. Dans le secteur de la construction, des transports et des machines, il dépasse les 90%. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion