Actualisé 24.02.2009 à 10:30

Crise

L'industrie des machines ne voit pas l'avenir en rose

Si l'industrie suisse des machines a enregistré un chiffre d'affaires encore positif l'an dernier, les perspectives sont maussades pour 2009: les entrées de commandes ont fondu de 17,1% en 2008 et jusqu'à 30,8% durant le 4ème trimestre.

Face à la situation critique de la conjoncture mondiale, les entreprises s'attendent à un marché déprimé pour les mois à venir.

«Le fléchissement de la marche des affaires au cours des derniers mois de l'année 2008 a eu lieu à un «niveau très élevé». Il n'a pas été possible de poursuivre la croissance des dernières années», a déclaré mardi en conférence de presse le conseiller national Johann Niklaus Schneider-Ammann, président de Swissmem. Bien que le chiffre d'affaires ait progressé de 5,8% en 2008, les entrées de commandes ont diminué durant la même période de 17,1%.

Les 290 entreprises Swissmem ont encore bénéficié en 2008 des abondantes commandes de l'année précédente: leurs chiffres d'affaires ont ainsi augmenté sur l'ensemble de l'année 2008 aussi bien avec l'étranger (+5,6%) que sur le marché national (+8,3%). Les exportations ont ainsi progressé de 2,3% pour atteindre un nouveau record, à 80,1 milliard de francs.

Retournement de tendance

Ces résultats ont été atteints malgré le très net retournement de tendance qui a tiré les chiffres vers le bas à partir du 4ème trimestre de l'an dernier: au cours des trois derniers mois en effet, le chiffre d'affaires des entreprises de l'industrie des machines a diminué de 3,8% avec l'étranger, tandis que celui du marché domestique a reculé de 2,4%.

Les entrées de commandes ont diminué de 17,1% en 2008 par rapport au niveau - très élevé - de l'année précédente. Les commandes provenant de l'étranger ont subi un recul plus sensible (-19,4%) que celles du marché national (-7,5%). La crise économique mondiale s'est traduite au 4ème trimestre par une forte accélération de ce recul, soit -33,9% pour les commandes de l'étranger et -17,9% pour les commandes nationales. Au 4ème trimestre, les exportations mondiales ont diminué de 7,7%, par rapport au même trimestre de l'année précédente.

Pas de place pour l'optimisme

Les perspectives sont entachées de grandes incertitudes pour les mois à venir et ne laissent guère de place à l'optimisme, estime Swissmem. La chute brutale des commandes fin 2008 va se traduire par un recul des bénéfices. Le refroidissement conjoncturel touchant en même temps les trois plus grands espaces économiques (Etats-Unis, zone Euro, Japon), aggrave encore la situation. Swissmem ignore en outre quand la reprise va se manifester et l'impact sur l'état des commandes des plans de relances conjoncturelle lancés à l'étranger.

Swissmem suit avec une certaine inquiétude l'évolution du crédit. La crise financière n'étant pas encore surmontée, un durcissement des conditions du crédit n'est pas exclu. Il vaudrait aux entreprises de l'industrie des machines «de grandes difficultés, puisque c'est précisément dans les périodes d'adversité économiques qu'elles ont le plus criant besoin de crédits de fonctionnement à des conditions avantageuses», relève Swissmem. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!