Actualisé 08.12.2012 à 12:28

Bébé royalL'infirmière décédée autopsiée ce week-end

Les deux animateurs radio qui avaient grugé l'infirmière de la princesse Kate sont interdits d'antenne «jusqu'à nouvel ordre» après le décès de l'infirmière qu'ils avaient dupée.

Les circonstances du décès de l'infirmière Jacintha Saldanha n'étaient toujours pas élucidées samedi, mais les résultats de l'autopsie étaient attendus ce week-end, a précisé la police.

Les animateurs Mel Greig et Michael Christian avaient appelé l'hôpital en se faisant passer respectivement pour la reine Elizabeth et le prince Charles, pour obtenir des nouvelles de la princesse, dont la grossesse venait d'être annoncée et qui avait été hospitalisée lundi pour des nausées particulièrement fortes.

Mais ce qui devait n'être qu'un canular a tourné à la tragédie lorsque l'infirmière qui avait répondu au téléphone et s'était laissé berner a été retrouvée morte vendredi, dans ce que les médias voient comme un possible suicide.

Face à la vague d'indignation qui a suivi, la radio a annoncé sur sa page Facebook avoir «décidé que (les deux animateurs) ne reprendraient pas leur émission de radio jusqu'à nouvel ordre en signe de respect pour ce que l'on ne peut que qualifier de tragédie».

La radio avait d'abord présenté ce canular comme «la plus grosse blague royale» de l'histoire, et les premières réactions du public à cette histoire avaient été mitigées, certains y voyant une simple plaisanterie, d'autres s'indignant de cette invasion de la vie privée.

Et si les médias britanniques avaient laissé libre cours à leur indignation, la famille royale ne s'était pas plainte, et le prince Charles en avait même plaisanté, répondant jeudi à des reporters qui lui demandaient des nouvelles de Kate : «Comment savez-vous que je ne suis pas un animateur de radio?»

Mais l'affaire a tourné à la tragédie avec la mort de l'infirmière Jacintha Saldanha. Dans ce qui avait été publié par la radio, on entendait la jeune femme répondre à celle qu'elle avait pris pour la reine : «Oh, oui, ne quittez pas, Madame», avant de transférer l'appel à une autre infirmière qui a informé «la reine» que Kate n'avait «pas vomi depuis que j'ai pris mon service» et qu'elle somnolait.

A la suite de l'incident, le directeur de l'Hôpital King Edward VII, John Lofthouse, avait indiqué que l'ensemble du personnel de l'hôpital tentait d'aider Jacintha Saldanha «à traverser cette très pénible épreuve».

Vendredi, la jeune femme, mère de deux enfants, a été retrouvée morte.

Plusieurs médias britanniques ont présenté le décès de l'infirmière comme un possible suicide, une information qui n'était ni confirmée, ni infirmée par la police ou l'hôpital. Les résultats de l'autopsie sont attendus ce week-end.

La radio australienne s'est déclarée «profondément attristée par la nouvelle et a adressé «ses condoléances à sa famille et à tous ceux qui ont été affectés par cet événement partout dans le monde».

Les présentateurs, Mel Greig et Michael Christian «sont tous deux en état de choc après le décès de l'infirmière», a ajouté la radio.

Plus de 13'000 personnes avaient publié vendredi et samedi des messages outrés sur la page Facebook de 2Day FM, beaucoup demandant le licenciement des deux animateurs.

«Une infirmière britannique est morte pour quelques rires faciles. Honte à vous», écrivait une certaine Kim Wilson.

Pour certains internautes, cet épisode rappelle la mort de la princesse de Galles et mère du prince William, Diana, décédée dans un accident de voiture à Paris en août 1997, pourchassée par des paparazzi.

«On aurait pu croire ... que la mort de la princesse Diana avait donné une leçon aux medias concernant l'intrusion dans la vie privée de la famille royale, mais je ne le pense pas», a posté Lora LB.

Le prince William et Kate se sont dits «profondément attristés» par la mort de l'infirmière, tandis que le Premier ministre australien Julia Gillard a déploré cette «terrible tragédie».

Le choc provoqué par ce décès vient assombrir la joie qui avait accueilli l'annonce lundi que Kate attendait un enfant, futur héritier ou héritière de la couronne après son grand-père et son père. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!