Actualisé 26.08.2009 à 10:03

Valais

L'initiative pour un salaire minimum légal a abouti

L'initiative cantonale pour un salaire minimum légal a été déposée mercredi à la chancellerie valaisanne, munie de 4265 signatures.

Lancée par la gauche et les syndicats, elle vise à diminuer le nombre de travailleurs pauvres ou «working-poor».

«Neuf personnes sur dix ont signé sans problème l'initiative. Beaucoup pensaient qu'un tel salaire minimum existait déjà. Une réaction qui nous a confortés dans notre action», a expliqué mercredi à la presse Olivier Cottagnoud, président du comité d'initiative.

L'initiative, qui avait besoin de 4000 signatures pour être déposée, prévoit un salaire minimum de 3500 francs versé 13 fois l'an pour un contrat de travail à plein temps. Elle concerne toutes les entreprises, suisses ou étrangères, opérant sur le territoire du canton.

En Valais, selon le comité, 26 000 personnes touchent moins de 3500 francs par mois, soit moins que le minimum vital en Suisse. L'initiative demande un salaire «garantissant des conditions de vie décentes et conformes à la dignité humaine».

Des textes similaires ont été lancés ou déjà déposés dans d'autres cantons romands. Ils sont parfois confrontés à un problème de validité. Sur le plan suisse, l'USS et Unia planchent sur une initiative fédérale. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!